Changement de parti politique en Mauritanie : Est-il devenu une mode, un courant politique?

N’Diaye OumarEn Mauritanie, pourquoi les politiciens changent- ils souvent d’un parti à un autre ? Ces derniers jours, on constate que certains leaders politiques, changent de parti comme ils changent de chemise.

Comment peut-on imaginer dans les partis politiques que tous les leaders peuvent être sélectionnés, choisis pour être candidat tête de liste à l’élection municipale et législative de leur commune? Tout le monde ne peut pas être candidat.

Normalement, le choix de ces personnes doit être fondé sur des critères clairs et précis, sur leurs compétences et leurs réalisations, avant qu’elles soient aspirante à une candidature communale ou départementale.

Le choix d’un candidat ne dépend d’aucune condition, ce qui résulte que certains leaders claquent violemment la porte de leur parti. Il est inacceptable, qu’une personne qui n’a pas été retenue candidate sur la liste à l’élection municipale et législative, démissionne de son parti, uniquement pour des raisons de gouvernance. La manière dont certains politiciens réagissent, est contradictoire à la raison humaine, car ils prennent une route sans fin, qui les mène sur une voie sans issue.

On change de parti, lorsqu’on n’est pas d’accord sur les applications, sur les pratiques et sur les valeurs qu’on juge anti-démocratique. Est-ce que les politiciens sont réellement aux services de la population ou bien de leur propre intérêt ?

Après, l’observation de ces mouvements d’adhésion ou de défection, on peut déduire que nos prétendants leaders politiques cherchent seulement une aspiration au pouvoir. Ceux qui se sentent lésé, lors d’une désignation d’un parti, deviennent farouchement mécontents et probablement changent carrément de parti politique.

Comment peut-on qualifier ces politiciens ? On suppose que ces personnes ne sont pas contre le régime d’Abdel Aziz, mais sont surement des mécontents, parce qu’ils n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient.

Le politicien doit d’abord penser, réfléchir au rôle qu’il peut jouer, les compétences qu’il peut apporter, mettre au service de son parti et au bien-être de ses concitoyens. Mais malheureusement, certains, ne pensent uniquement qu’à leur profit personnel qu’ils peuvent obtenir en adhérant à un parti politique. Enfin, pour accéder à la magistrature suprême de l’Etat, doit-on être un leader ou un migrant politique ?

N’Diaye Oumar

Bruxelles – Belgique

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge