Cher maître

Vlane-Tagheyoulla

Croyez bien que ce qui me touche le plus  C’est de savoir que le nom de mon père, puisse être prononcé par vous  Pour le reste, vous devriez aussi faire la liste des milles concitoyens que j’ai défendus gratuitement sans jamais les connaître comme vous ignorez le mot gratuit.

Il y en a tant que je n’ai pas ici de place pour les citer Nous n’en retiendrons qu’un qui a su dire merci C’est un otage français qui a failli être exécuté

http://chezvlane.blogspot.com.es/2011/03/en-voila-une-surprise-pierre-camatte.html

Ce qu’il dit peut servir une âme comme la vôtre Lisez donc comme on prend une douche, C’est un cadeau de la maison.

Pour le reste, devrais-je ne pas défendre ce qui me semble juste Sous prétexte que mon père est le président de la CENI Le mieux eût été peut-être de le faire anonymement

Je laisse ce genre d’exercice aux encagoulés Qui craignent d’être honorés par des gens comme vous J’ai survolé votre texte car je vous connais assez Inutile de le lire car l’esprit est malsain On y sent trop l’agitation d’un teigneux Cela dit si cela peut noyer votre salive

Et vous donner une autre occasion  De parler de votre hôtel

Construit certainement avec ce même talent sans foi ni loi comme on dit sans dieu ni maître

Sinon l’horizon des honoraires à tout prix . Je vous invite à le compléter à l’occasion

Vous auriez pu aussi parler de mon frère Zeidane Ould Soueid Ahmed

Qui fit un saut à la police des crimes économiques.

Et que j’ai défendu aussi contre le procureur général.

Il se trouve que l’avenir fit que celui qui voulut  le jeter en prison est aujourd’hui en cavale poursuivi par Interpol.

Quelle famille diriez-vous !

En effet si vous saviez, mais il vous est interdit de savoir

Vous êtes trop vous-même, Trop grand pour être atteint, Trop petit pour être attaqué, Vous êtes de ceux qu’il ne faut pas titiller.

Car au propre comme au figuré ça éclabousse. Or vous n’avez honte de rien

Je ne peux donc pas vous répondre plus que ça. Car se pincer le nez a des limites

Et votre langue est comme votre plume Dignes l’une de l’autre pour servir , ce que vous êtes

Et que je fuis de ce pas

Source : Vlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Commentaires

  1. Mohamed Mahmoud a écrit:

    Franchement, Vlan n’est que l’égale à lui-même. Un frustré, perdu et hors contrôle. On a déjà vu le même langage sur Ould Oumeir. Pauvre le Dr Abdellahi Ould Soueid Ahmed pour avoir un fils de la sorte!

Exprimez vous!

CommentLuv badge