Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

CAN2015

JEUNEAFRIQUE : Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour la CAN 2015, occupe la première place du classement « Jeune Afrique » des sélections nationales. Les Fennecs devancent la Tunisie et le Sénégal, alors que la Guinée et le Congo apparaissent dans le Top 5.

Son bilan chiffré (voir tableau ci-dessous) est une chose. Ce qu’elle a montré sur le terrain en est une autre. Et le mélange des deux érige l’Algérie en indiscutable sélection de l’année 2014. Avant d’aller au Brésil, où les pronostics ne lui étaient pourtant guère favorables, les Algériens avaient attiré l’attention en remportant tous leurs matches amicaux face à des équipes – Slovénie (2-0), Arménie (3-1), Roumanie (2-1) – appartenant à la classe moyenne européenne. Et en Amérique du Sud, une fois digérée la défaite (1-2) à face à la Belgique, les Fennecs  ont abandonné la frilosité inaugurale pour un jeu plus audacieux, nettement plus en rapport avec leurs qualités techniques, incarnées par Brahimi ou Feghouli notamment.

>> Consulter notre recensement de tous les résultats continentaux des sélections africaines en 2014

La victoire face à la Corée du Sud (4-2), la première de l’Algérie en phase finale d’une Coupe du Monde, puis le match nul contre la Russie (1-1), lui a ouvert les portes d’un huitième de finale qu’elle ne méritait peut-être pas de perdre (1-2 face à l’Allemagne). Christian Gourcuff, qui a remplacé Vahid Halilhodzic au retour du Brésil, a apporté sa touche personnelle tout en modifiant – un peu – le profil de l’effectif. Et cette transition en douceur s’est matérialisée par une facile qualification pour la CAN 2015 (5 victoires, une défaite), une compétition que l’Algérie n’a remporté qu’une fois, en 1990, et dont elle est aujourd’hui l’un des favoris.

>> Voir notre calendrier des matchs, groupes et résultats de la CAN 2015

La Tunisie (2e dans notre classement) n’était pas au Mondial, mais ses statistiques font d’elle un second très présentable. Georges Leekens, nommé au printemps dernier, a qualifié les Aigles de Carthage pour la CAN – sans forcément briller – dans un groupe où figuraient tout de même le Sénégal et l’Égypte. Les Tunisiens n’ont perdu qu’une fois en 2014, face à la Belgique en amical (0-1), et ils ont accroché la Colombie (1-1), ce qui est loin d’être anecdotique. La troisième place de ce classement revient au Sénégal, que seule la Tunisie a réussi à dompter (1-0). Les Lions de la Teranga, même s’ils disposent d’un arsenal offensif de première classe (Ba, Sow, Mané, P. Cissé, D. Sakho) ont impressionné par leur rigueur défensive en qualifications pour la CAN 2015, avec un seul but encaissé.

>> Sondage : votez pour le meilleur joueur africain de l’année 2014

La Guinée perce, le Congo surprend

Derrière ce trio plus ou moins inattendu, la Guinée mérite à nos yeux sa quatrième place. Son bilan comptable est largement positif, et elle a réussi l’exploit de se qualifier pour la CAN, alors qu’elle a disputé toutes ses rencontres à domicile sur terrain neutre (à Casablanca) pour cause de virus Ebola. Le Syli National,  en plein renouvellement, s’est également offert quelques succès d’estime en matches amicaux face à l’Iran (2-1) et au Mali (2-1). Le Congo (5e) est quant à lui la révélation de 2014. Parti de très loin, Claude Le Roy, nommé fin 2013, a réussi à convaincre certains joueurs nés en France, dont Bifouma, d’évoluer pour leur pays d’origine. Qualifiés pour la phase de poules après avoir bénéficié d’une bourde administrative magistrale du Rwanda, les Diables Rouges ont devancé le Nigeria, champion d’Afrique en titre, grâce notamment à une victoire à Calabar début septembre (3-2).

Les Panthères devancent leurs voisins camerounais, qui se remettent plutôt bien d’une Coupe du monde désastreuse à tous les niveaux.

Le Nigeria et le Ghana, sixième ex aequo, forment un attelage assez hétéroclite. Le premier a plutôt  réussi sa Coupe du monde, en atteignant les huitièmes de finale. Il a aussi terminé à la troisième place du CHAN, mais n’a pas réussi à se qualifier pour la phase finale de la CAN, ce qu’a réussi le Ghana après un Mondial globalement raté, exception faite de son match nul face à l’Allemagne (2-2).

Le Gabon (8e), qui a facilement obtenu son billet pour la CAN, n’a perdu que lors de matches amicaux sans enjeu. Les Panthères devancent leurs voisins camerounais, qui se remettent plutôt bien d’une Coupe du monde désastreuse à tous les niveaux. Eto’o et quelques autres ont pris leur retraite internationale, et Volker Finke, le sélectionneur des Lions Indomptables, a fait le ménage, en convoquant de nombreux jeunes. La Côte d’Ivoire (11e), qui a encore échoué aux portes des huitièmes de finale du Mondial, a changé de patron technique, Hervé Renard ayant succédé à Sabri Lamouchi, et a vu Didier Drogba quitter une sélection poussive lors des qualifications pour la CAN, marquées par une déroute à Yaoundé (1-4).

>> Voir aussi notre diaporama des 10 joueurs africains qui affolent les compteurs

La RDC en forme, l’Égypte dévisse

Et ensuite ? La RDC (12e), désormais entraînée par Florent Ibenge, et l’Afrique du Sud (13e), présentent une copie très intéressante, alors que le Cap Vert s’est lui aussi qualifié pour la CAN. Le Mali (15e), qui sera lui-aussi de la fête, s’est montré irrégulier, le Burkina Faso (16e) a fait le métier, alors que le Maroc, privé de dessert pour les raisons que l’ont sait, a beaucoup gagné, mais surtout face à des seconds couteaux. En remportant le CHAN en Afrique du Sud, la Libye (20e) a gagné son premier trophée, alors que l’Égypte (21e), absente de la CAN pour la troisième fois consécutive, continue de dégringoler.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge