Clôture de la quatrième édition de la marmite du partage

DSCN4596Rimweb.Net: Ce 11 juillet à la gazra de Wharf s’est déroulée la clôture de cette édition du partage du partage (MDP) en présence de l’Ambassadeur Américain, Ahmed hamza président de l’Association Mauritanienne de la Francophonie (AMF) et de joueurs mourabitounes (équipe nationale de foot).
Pas de cuisine dans certaines familles où les regards étaient tournés vers ces marmites bouillantes où hommes et femmes jeûnant pour la plupart s’activent pour offrir un repas à des nécessiteux après une journée de labeurs sous un soleil ardent.
DSCN4616Lors de cette soirée de clôture dans une déclaration faite à Rimweb, Khally Diallo initiateur de la MDP s’est dit satisfait du bilan de cette édition même s’il a estimé aussi qu’il sera « beaucoup satisfait quand les autorités et les partenaires s’impliquent  de façon favorable avec la marmite du partage ». En attendant un concert humanitaire qui sera organisé en aout selon une source, nous sommes allés à la rencontre des bénéficiaires et acteurs de cette action.
Une marmite, un soir d’économie
Pour Yéro, taximan de son état, père de cinq enfants, cette distribution de plats est « nécessaire » même s’il préfère au passage que « les denrées soient partagées que cuisiner ». Sur un ton engagé comme pour parler de la précarité de ce lieu qu’il habite depuis 1992, il dénonce l’odeur de produit chimique qui pollue l’atmosphère environnant.
Non loin de là, Ndeye cause avec sa fille, elles sont contentes à l’idée de ne pas cuisiner ce soir. Sans travail, elles expliquent qu’elles dépensent durant cette période de ramadan  6000Um par jour dans les dépenses. En attendant de trouver un job, elles rêvent d’ouvrir un commerce au nom de l’autonomie féminine.
Cap sur des bénévoles de la marmite
Une des forces de cette action « humanitaire » est de favoriser un réseautage de jeunes telle est l’impression du souriant Mohamed Ibrahima Sarr pour qui « il faut adhérer pour aider », cette initiative qui tente « d’atténuer un peu la pauvreté ». Il a aussi donné ses astuces pour améliorer cet élan de « cri du cœur ».
Ainsi d’après lui, « il faut faire en sorte que la marmite ne tourne pas autour d’une seule personne, qu’il ait une administration stable et une meilleure préparation à temps de prochaine édition ».
Nous nous sommes par ailleurs entretenus avec Amadou Fadé alias Thomas bénévole à la marmite depuis 4 ans. Il est revenu sur son engagement  qui lui a permis d’être mois timide et de faire des collectes de fonds au nom des démunis.
Awa Seydou Traoré
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge