Communauté Aghzazir victime d’injustice avec la complicité de l’Administration

AghzazirLa communauté Aghzazir très connue dans le Nord mauritanien attire l’attention de tous sur le fait qu’elle souffre toujours de l’exploitation de l’homme par l’homme sous sa pire forme de la part d’un groupe tribal et ce au vu et au su des autorités supérieures du pays et parfois sous leur protection.
Cette communauté (Aghzazir) exploite, et a toujours exploité le site d’extraction du sel dénommé (Sebkhet Djil) dans la Moughataa de F’Derick. Ce site est classé comme site public d’extraction. Son appropriation historique, si elle doit avoir lieu, ne peut être qu’au profit de la communauté des Aghzazir qui l’exploite depuis des siècles.
Cette communauté est soumise depuis des siècles au système des taxes traditionnelles de la part d’une certaine tribu et d’une façon telle qu’elle a usé de son influence pour obliger chaque personne de notre communauté qui exploite ce site d’extraction a lui payer le montant de 1.050.000 Ouguiyas tous les deux mois.
Lorsque la communauté des Aghzazir a manifesté son opposition a cette situation, ladite tribu les a empêchés d’accéder au site et les a remplacés par d’autres personnes; et ce sans aucun fondement légal ou juridique.
Partant de ce qui précède la communauté Aghzazir tout en respectant les orientations officiellement relatives a l’éradication de toutes les formes d’esclavage et d’exploitation de l’homme par l’homme, déclare, aux autorités officielles, aux Organisations des Droits de l’Homme et a tous les hommes de bonne volonté, son refus catégorique de continuer a supporter cette situation qui perdure et demande a tous d’œuvrer a la levée de la décision d’interdiction d’accès à la Sebkha, dans les plus brefs délais, et a supprimer la taxe tribale qui est prise de la sueur et des efforts de la communauté des Aghzazir qui travaille sur le site d’extraction de ladite sebkha.
Cette, communauté est la seule avoir le droit de réclamer son appropriation, s’il ya lieu, car c’est elle qui l’exploite depuis des siècles de façon traditionnelle.
Nous demandons en conséquence que des investigations soient faites sur le terrain pour éclairer les raisons de notre interdiction d’accès à la sebkha et pour s’enquérir de la réalité de la taxe illégale qui nous est imposée et qui ressemble plus a un tribut qu’a un impôt légal. Ce tribut est pays a des personnes tribales qui vivent dans des châteaux sur le compte des exploitants effectifs qui travaillent jour et nuit dans des conditions insupportables ???
Au cas ou il n’y ait pas d’intervention des autorités pour mettre fin a cette situation nous, Communauté des Aghzazir, allons continuer notre combat sans relâche jusqu’à la préservation de nos intérêts en mettant un terme de cette injustice et ce quel que soit le prix que cela nous coutera.

Pour la Communauté

Mohamed Salem Ould M’Beirick Tel: 43 30 00 93

Source : Le Quotidien de Nouakchott

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge