Commune de selibaby, qui a intérêt à tirer les ficelles ?

Guidimakha

Nous sommes très curieux de savoir  s’il y avait  des journalistes payés à ternir l’image de la commune de selibaby  dans la presse?  Le constat est là, bel et bien réel, les partisans du clan kane Yahya, son fils Mamadou Yaya Kane, son neveux  ministre de l’éducation nationale Bâ Ousmane qui n’ont aucune assise politique ni base de militants dans la région du Guidumakha semblent avoir museler la presse, particulièrement le site cridem qui les servait de propagande.  La vérité est, ils veulent se servir du maire de selibaby qui est un haratin comme un esclave politique, obtenir des avantages du parti UPR qu’ils ne méritent pas. Suivre la sortie honteuse du fils de Yahya Kane cridem : http://www.cridem.org/C_Info.php?article=662965

Comment osent-ils réclamer le leadership d’une ville qu’ils ne connaissent même pas ?

Merci de reprendre la vraie information ci-dessous sur la gestion de la commune selibaby par le maire upr.

Éclaircissements sur les raisons de la fronde de quelques conseillers municipaux à Selibaby

Je viens à peine déchausser  mes chaussures avec des collègues  UPR cellule  collège-Selibaby en provenance de la mairie directement. On est parti demandé des comptes à monsieur le maire El-Hadramy en personne, on était prêts en découdre avec lui mais à notre grande surprise, le maire a raison sur tous les plans. Les frondeurs qui sont  en mèche avec l’opposition lui font un chantage inutile dont UPR  pouvait s’en passer de cette mauvaise publicité en passant par  la presse. Nous venons d’être désagréablement surpris par la réaction du fils de Yahya Kane qui se croit dans un système de royaume dont il s’insurge comme fils unique héritier de son père de la gestion de la ville de Selibaby. Nous ne voyons jamais M. Mamadou Yaya Kane sur le terrain entrain de mener une  campagne d’implantation notre parti dans la région. Je dis bien jamais nous avons vue Mamadou faire une quelconque campagne ici à selibaby, comment peut-il prétendre au nom d’une philosophie de « tendances » s’exproprier le travail de la jeunesse UPR dans la commune de Selibaby ?

 

Nous apportons un  rectificatif et plus de précisons à l’article paru le 01 novembre   sur le site  cridem.   Ce qui se passe actuellement au conseil municipal de selibaby c’est du n’importe quoi tout simplement. Il s’agit  d’une réaction d’un groupe  de conseillers labellisés«  tendance Yahya Kane ».

En  fait, cinq conseillers municipaux  de L’UPR  de la sensibilité peul  sont partis en fronde contre la décision du Maire d’avoir délégué sa signature au deuxième adjoint en la personne de Malado Oumar Sarr qui serait proche de la tendance Soninké « Sidney Sokhona ». Cette décision est motivée par le fait que le premier adjoint au maire, Mr Alioune Amadou BA  refuse de signer tout document établi en langue Arabe prétextant qu’il ne sait lire la langue officielle du Pays. Qu’est ce qu’un maire peut faire contre la langue officielle du pays? Le maire est il responsable du fait M. Bâ ne lit l’arabe? Soyons sérieux, un peu de rigueur dans la gestion des affaires concernant la vie des pauvres citoyens en dehors d’histoires de tendances.

Les conseillers frondeurs sont:

-Alioune Amadou BA, 1er adjoint

-Kadidia yero Diallo

-Demba Sow

-Kadija demba Dia et son époux  M’boirick ould lagdaf.

Ils appartiennent tous à la même sensibilité de tendance Yahya Kane, ces conseillers de l’UPR sont prêts à tout pour avoir la tête du Maire, n’ont trouvé aucune autre alternative que de se rallier à L’APP qui dispose de 9 conseillers sur 19  contre leur propre   formation politique. Voila comment sont-ils arrivés à bloquer le conseil municipal de Selibaby.

Derrière cette réaction aveugle se cache les intentions réelles des catalyseurs d’aspiration que sont les dirigeants de cette tendance dont le credo est depuis toujours aligne toi bien dans nos rangs sans quoi on fera tout pour te briser.

Quant au Maire, Mr Hadramy ould Weddad son credo reste le travail et rien que le travail nous dira-t-il.  Il a même plaisanté à la fin de la rencontre en disant  « Le chien abois et la caravane passe ».

Kawoyal Dangourou Bâ/ UPR Selibaby

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge