Communiqué de la CNDH Violences faites aux femmes : Tolérance zéro.

cndh_log
En Mauritanie il n’existe pas encore de loi spécifique contre les Mutilations Génitales Féminines. Cependant au niveau africain, notre pays a adhéré, depuis le 26 juin 1986, à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (Nairobi,27 juin 1981);

il a également adhéré en décembre 2005, à la Charte Africaine des droits et du Bien-être de l’Enfant (Addis-Abeba, 11 juillet 1990); enfin, il a adhéré depuis le 14 décembre 2005, au Protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples relatif aux droits des femmes (Maputo, 11 juillet 2003).

Au niveau international, la Mauritanie est partie prenante, depuis le10 mai 2001, à la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (New York, 18 décembre 1979); elle est également partie depuis le 16 mai 1991, à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’Enfant (New York, 20 novembre 1989).

Ce sont là autant d’engagements forts qui invitent tous les acteurs des droits humains à prendre à bras le corps la problématique des violences faites aux femmes pour en arriver à la tolérance Zéro.

Aussi, le jeudi 06 Février 2014, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), tiendra-t-elle, à partir de 09heures, dans ses locaux, un atelier consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes, notamment contre les Mutilations génitales féminines (MGF).

Source : CNDH

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge