Communiqué de presse

IRA SénégalLa Justice mauritanienne obéit aux ordres de l’Exécutif

Le Président Biram Dah Abeid et le Vice Président Brahim Bilal Ramdane ont été arrêtés, jugés et emprisonnés arbitrairement pour la simple raison qu’ils ont dénoncé l’injustice relative à l’esclavage foncier. En suite, transférés illégalement à la prison d’Aleg qui n’est pas du ressort de la cour d’appel de Nouakchott auprès de la quelle les détenus ont fait appel du jugement. Autant d’éléments qui justifient que le procès qui s’est déroulé à Rosso et a conduit au verdict du 15 janvier est plutôt politique que juridique.

Nous rappelons que le dossier été arbitrairement confié à la cour d’appel d’Aleg, nouvellement mise en place et n’ayant guère vocation à connaitre des chefs d’accusation, on ne peut plus dérisoires, portés contre les détenus d’opinion.

Face à cette situation, IRA – Mauritanie

- Réitère son exigence des autorités mauritaniennes qu’elles mettent fin à la détention arbitraire de nos dirigeants Biram Dah Abeid et Brahim Bilal Ramdane reclus à la prison d’Aleg depuis plus de 240 jours.

- Prend à témoin les représentants des missions diplomatiques des pays amis en Mauritanie des violations graves des droits des détenus par la mise de la justice mauritanienne aux ordres de l’Exécutif.

– Rappel une fois encore aux autorités judiciaires mauritaniennes que le procès en appel doit avoir lieu dans les délais prévus par le Code pénale et ce devant une cour compétente.

Nouakchott le 30 juillet 2015

La Commission Communication

Source: Hamady LEHBOUSS

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge