Communiqué de presse des FLAM.


Notre camarade Dr Babah Ould Mohamed Aly, résidant à Nouadhibou, a été convoqué le 21 février 2013 par le directeur régional de la sécurité de Dakhlet-Nouadhibou, à la suite d’un meeting de l’IRA tenu dans cette ville, pour se voir accusé de « collaboration avec des organisations racistes, étrangères et extrémistes ».

Après un long interrogatoire sur son appartenance aux Flam , sa présence auprès du leader de l’IRA pendant le meeting , ses liens avec des associations évangéliques (sic), la nature des relations entre les FLAM et l’IRA, il a finalement pu rejoindre son domicile .

Rappelons que depuis le retour annoncé des FLAM en Mauritanie, la police politique tente d’intimider nos militants de l’intérieur . Face à ces manœuvres inquisitrices, les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM)

– Dénoncent avec la plus grande énergie ces interpellations et harcellements à effet d’intimidation, dirigés contre nos militants et sympathisants;

_condamnent ces pratiques policieres dignes des regimes d’exception;

– Expriment leur totale solidarité avec le camarade Babah;

– Appellent les forces démocratiques et progressistes du pays, les militants des droits humains, épris de paix et justice, à s´insurger contre ces pratiques liberticides qui jurent d’avec l´image pompeuse de démocratie apaisée que veut se donner le regime.

– Invitent, enfin, tous leurs militants de l´intérieur et de l´extérieur à se mobiliser pour faire respecter leurs droits inaliènables à la liberté d’opinion , de reunion et d’association , conformes à la constitution.

La lutte continue!

Stockholm le 25 février 2013.
Le département de la Communication et de la presse.

Source : Flam.net

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge