Communiqué de presse des Ongs en migration et développement

commidmigration

La Coordination des ONGs Mauritaniennes en Migration et Développement (COMMID) entreprend, à partir du12 au 21 Août courant, une campagne de sensibilisation sur les ‘’dangers et risques de la migration illégale et le rôle de la jeunesse dans le développement’’, dans cinq communes de Nouakchott (Tevragh Zeina, Sebkha, El Mina, Arafat et Riyad).

Ces activités, organisées en étroite collaboration avec les communes citées ci-dessus et soutenues par le Projet Migration du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Gestion de la Migration en Mauritanie.

Le lancement officiel de cette campagne de sensibilisation se déroulera, le mardi 12  Août, au Centre de Formation et de Promotion Féminine à Nouakchott. Il sera, aussitôt suivi par un atelier de sensibilisation sur  ‘’ les dangers et risques de la migration illégale et le rôle de la jeunesse dans le développement’’ qui aura lieu à la Mairie de Tevragh Zeina.

L’atelier sera marqué par la présentation et la discussion de communications aussi importantes que la problématique de la migration illégale mais aussi le rôle de la jeunesse dans le développement.

Dans ce même cadre, la COMMID organisera, mercredi 13 Août au Terrain Pif à la (BMD) à Tevragh Zeina, un Grand Méga-concert sur les dangers et le risques de la migration illégale, des sketchs et une projection de Films sur les conditions de vie des immigrés en France et en Italie.

Il est essentiel de souligner que l’objectif de cette démarche est de sensibiliser largement les jeunes sur les dangers et risques de la migration illégale.

A travers ces différentes activités, la COMMID espère aboutir à des résultats positifs dont, entres autres, une diminution du taux des jeunes candidats à l’immigration illégale.

Dans ce contexte précis, il est établi que la migration  clandestine des jeunes est une question qui  préoccupe de manière persistante la communauté nationale et internationale. Toutes les politiques de lutte contre la migration clandestine entreprises par les gouvernants des pays de départ et soutenues par les partenaires des pays d’accueil seront jugées insuffisantes si elles ne tiennent pas compte de la sensibilisation des familles, premiers soutiens du migrant clandestin.

Pour préserver les jeunes candidats (Mauritaniens ou Subsahariens à la migration clandestine) du tourbillon de ce phénomène (passeurs, mafieux véreux de la drogue, falsificateurs de passeports etc., la COMMID se propose de développer des approches novatrices des Organisations de la Société Civile (OSC) et des médias en vue d’assurer une saine information et une sensibilisation accrue aux changements d’attitudes et de comportements notamment des jeunes sur les questions liées à la migration clandestine.

La Cellule de Communication de la COMMID

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge