Communiqué de presse : I.R.A – MAURITANIE


Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste

                                                            IRA – Mauritanie

                                           Communiqué

Après quatre mois de ddétention illégale, de maltraitance et de privation de soins et d’examens médicaux sur fond de simulacre de manifestations  populaires suscitées par le pouvoir exécutif et la classe politique, majorité et opposition confondues, les détenus de IRA et à leur tête le président Biram Ould Dah Ould Abeid ont été enfin libéré, Lundi 03 septembre 2012.

Une parfaite convergence dissimilant mal la connivence de la quasi-totalité des forces politiques de tous bords, issues pour l’essentiel des milieux esclavagistes dominants, ont tu leurs divergences, des semaines durant, pour se retrouver unies, autour d’un seul objectif, à savoir l’élimination à tout prix de IRA-Mauritanie et son président et laisser lieu à la légitimation de l’esclavage et ses pratiques pour rassurer les segments l’exerçant à tous vents.

Eu égard à la libération de son leader et ses camarades, IRA-Mauritanie:

1-      Remercie les partis politiques et les personnalités nationales, ceux-là qui se sont ressaisis et repris des positions justes visant la défense du président et ses codétenus en vue de préserver la paix civile et l’unité nationale ; les organisations nationales, sous-régionales et internationales des droits de l’homme ainsi que les élus ayant pris la défense du  président et ses amis ; les érudits rangés à côté de IRA pour éclairer un public fanatisé à dessein ; les missions diplomatiques occidentales accréditées à Nouakchott et le barreau des avocats mauritaniens dont le rôle était déterminant dans l’extraction des camarades des serres de leurs geôliers.

2-      Dénonce cependant la poursuite du président et ses codétenus par le ministère public mauritanien de chefs d’inculpation gravissimes passibles de deux, cinq ou trente ans de prison tout comme de la peine de mort.

3-      Appelle tous les Mauritaniennes et Mauritaniens ainsi que l’ensemble des militants des droits humains de par le monde à se mobiliser pour que fin soit mise à ce genre d’accusations erronées et iniques aux relents de règlement de compte politique.

4-      Réclame le  blanchiment total de Biram et ses camarades des crimes auxquels ils sont totalement étrangers comme l’atteste la décision de la cour criminelle du tribunal régional de Nouakchott devant laquelle ils comparurent le 27 juin 2012.

Nouakchott le 09 Septembre 2012

La commission de communication

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge