COMMUNIQUE DE PRESSE : SIGNATURE DE L’ÉCHANGE DE NOTES RELATIF A L’AIDE ALIMENTAIRE JAPONAISE POUR LA MAURITANIE

Aide Alimentaire

Son Excellence Monsieur Jun Yoshida, Ambassadeur du Japon en Mauritanie et Son Excellence Monsieur Sidi Ould Tah, Ministre des Affaires Economiques et du Développement de la République Islamique de Mauritanie, ont procédé à la signature de l’Echange de Notes relatif à l’Aide Alimentaire japonaise pour la Mauritanie.

Il s’agit de l’accord établi entre le Japon et la Mauritanie portant sur l’Aide Alimentaire d’un montant de 520 millions de yens, soit environ 1 milliard 486 millions d’ouguiyas. La sécurité alimentaire est l’un des domaines les plus anciens et les plus privilégiés de la coopération mauritano-japonaise, et le Japon accorde des aides alimentaires pour la Mauritanie depuis des dizaines d’années.. Cela prouve la continuité du soutien du Gouvernement japonais et sa conviction que ces aides répondent aux besoins cruciaux de la population de la Mauritanie.

En considérant la sécurité alimentaire comme une des priorités de sa coopération, le Japon réaffirme sa conviction qu’un Etat ne peut assurer le développement socio-économique que s’il satisfait les besoins fondamentaux des populations, et œuvre étroitement en ce sens avec les autorités mauritaniennes. Soutenant la volonté et les efforts de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République, et du Gouvernement mauritanien pour la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté, le Gouvernement du Japon, soucieux d’apporter sa contribution la plus pertinente, octroie cette Aide Alimentaire.

Il convient de rappeler que, dans le cadre de l’Aide Alimentaire japonaise 2012 dont l’échange de notes à été signé en décembre 2012, 8.230 tonnes de riz sont arrivées  début octobre 2013 au port de Nouakchott. La vente du riz génère les fonds de contrepartie, qui permettent de financer plusieurs projets pour le développement socio-économique au profit de la population mauritanienne. Jusqu’à présent, le Gouvernement de Mauritanie a réalisé, avec ces fonds de contrepartie, de nombreux projets tels que la « Sécurisation des structures de stockage du CSA » et le « Programme prioritaire de micro-projets de sécurité alimentaire » au service des populations les plus vulnérables.

L’Aide Alimentaire japonaise fait partie intégrante de la coopération japonaise vis-à-vis de la Mauritanie pour lutter contre la pauvreté et maîtriser la crise dans la région du Sahel. A cet égard, le Japon a financé en 2013 des organisations internationales telles que l’UNICEF, l’UNHCR et l’OIM, qui effectuent divers projets au bénéfice des réfugiés maliens et des communautés mauritaniennes qui les accueillent.

——————————————————————–

Nouakchott, le 23janvier 2014

 

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR JUN YOSHIDA,

AMBASSADEUR DU JAPON EN MAURITANIE

A L’OCCASION DE LA SIGNATURE DE L’ECHANGE DE NOTES

RELATIF A L’AIDE ALIMENTAIRE JAPONAISE

EN FAVEUR DE LA MAURITANIE

Monsieur le Ministre des Affaires Economiques et du Développement,

Monsieur le Commissaire à la Sécurité alimentaire,

Mesdames et Messieurs,

J’ai le grand plaisir de procéder, aujourd’hui, avec Votre Excellence Monsieur Sidi Ould Tah, à la signature de l’Echange de Notes relatif à l’Aide Alimentaire japonaise en faveur de la Mauritanie d’un montant de 520 millions de yens, soit environ 1 milliard 486 millions d’ouguiyas.

La sécurité alimentaire est l’un des domaines les plus anciens et les plus privilégiés de la coopération mauritano-japonaise, et le Japon accorde des aides alimentaires pour la Mauritanie depuis des dizaines d’années. Cela prouve la continuité du soutien du Gouvernement japonais et sa conviction que ces aides répondent aux besoins cruciaux de la population de la Mauritanie.

En considérant la sécurité alimentaire comme une des priorités de sa coopération, le Japon réaffirme sa conviction qu’un Etat ne peut assurer le développement socio-économique que s’il satisfait les besoins fondamentaux des populations, et œuvre étroitement en ce sens avec les autorités mauritaniennes. Nous tenons à soutenir la volonté et les efforts de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République, et du Gouvernement mauritanien pour la lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté. c’est pour cela que le Gouvernement du Japon, soucieux d’apporter sa contribution la plus pertinente, octroie cette Aide Alimentaire.

Je voudrais vous rappeler que, dans le cadre de l’Aide Alimentaire japonaise 2012 dont l’échange de notes à été signé en décembre 2012, 8.230 tonnes de riz sont arrivées  début octobre 2013 au port de Nouakchott. Comme vous le savez, la vente du riz génère les fonds de contrepartie, qui permettent de financer plusieurs projets pour le développement socio-économique au profit de la population mauritanienne. Jusqu’à présent, le Gouvernement de Mauritanie a réalisé, avec ces fonds de contrepartie, de nombreux projets tels que la « Sécurisation des structures de stockage du CSA » et le « Programme prioritaire de microprojets de sécurité alimentaire » au service des populations les plus vulnérables. Dans la continuité des années précédentes, nous souhaitons vivement que cette nouvelle Aide Alimentaire bénéficie au peuple mauritanien.

Pour finir, je saisis cette occasion pour souligner que l’Aide Alimentaire japonaise fait partie intégrante de la coopération japonaise vis-à-vis de la Mauritanie pour lutter contre la pauvreté et maîtriser la crise dans la région du Sahel. A cet égard, le Japon a financé en 2013 des organisations internationales telles que l’UNICEF, l’UNHCR et l’OIM, qui effectuent divers projets au bénéfice des réfugiés maliens et des communautés mauritaniennes qui les accueillent.

Je souhaite que cet accord apporte une nouvelle contribution au renforcement des relations d’amitié et de solidarité entre nos deux peuples.

Je vous remercie.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge