Communiqué: L’AMSME dénonce la nouvelle forme que prend le crime de viol « Viol suivi de meurtre et la sourde oreille des autorités »

 amsmelogo

L’ONG/Association Mauritanienne pour la santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME) alerte une fois de plus et lance un cri de secours aux autorités pour protéger les femmes contre les violences sexuelles dans la ville de Nouakchott et à l’intérieur du pays.

Dimanche dernier un autre cas de viol a été signalé .Celui perpétré sur une fillette de 10 ans suivi de brûlure à Arafat. La victime n’a pas survécue à ses blessures.  Voilà un autre drame qui vient alourdir les bilans des viols et meurtre des années 2013 et 2014, qu’attendons-nous pour agir rapidement et efficacement ?

Nous rappelons que depuis 2012 les femmes sont sorties de leur silence pour à chaque fois lancer un cri de secours à cause de la recrudescence des violences sexuelles .Leurs cris sont restés sans réponse et voici que depuis deux années les violences sexuelles prennent des formes plus difficiles de viol et de meurtre.

Nous exhortons les pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités pour protéger les femmes et les enfants contre ces violences barbares et nous attirons leur attention que depuis que la police a quitté le terrain la situation sécuritaire s’est dégradée et demandons :

  • Le retour de la police pour exercer son travail
  • Son encouragement à persévérer dans le maintien de la sécurité
  • Renforcement de ses capacités afin de pouvoir mener son travail

Nous crions fortement devant l’impunité des auteurs de ces crimes et l’insuffisance des lois qui protègent les femmes et les enfants contre les violences sexuelles.

Nous demandons par la suite de voter des lois urgentes pour protéger les femmes et les enfants contre ces crimes odieux

Enfin nous lançons un appel à toutes les femmes, filles et toutes la communauté de s’unir ensemble face à ces violences barbares.

Source : Commission communication AMSME

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge