Condamnation de Cheikh Baye Ould Mohammed : Biram dénonce un jugement abusif, accable la justice et Aziz

Biram Ould Dah Ould AbeidLe président de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA-Mauritanie), Biram Dah Abeid, a évoqué la condamnation de l’activiste du Mouvement du 25 Février, Cheikh Baye Ould Mohamed, en la jugeant « abusif et disproportionné ».

M. Abeid a fait cette réaction samedi 16 Juillet lors d’une rencontre avec la communauté mauritanienne à Columbus, dans l’Etat d’Ohio, aux Etats-Unis d’Amérique, avant de dénoncer une justice mauritanienne à « deux poids, deux mesures ».

« Cette même justice a érigé en système l’impunité envers les auteurs des meurtres, des vols et des viols et observé le blackout sur les crimes commis par les fils des plus hauts responsables de l’Etat dont Ould Abdel Aziz« , a indiqué Biram Dah Abeid.

Si on est réellement musulmans, on doit dire la vérité et s’éloigner de la complaisance et du mensonge, a ajouté le président d’IRA-Mauritanie, en tournée américaine avec Brahim Ould Ramdhane.

Pour Biram Dah Abeid, la condamnation à trois ans d’emprisonnement du jeune activiste du Mouvement du 25 Février constitue une « peine abusive à l’instar de celle subie par les détenus de l’IRA, pour avoir protesté de manière démocratique contre le mensonge d’Etat ».
©Cridem 2016—-

Source : Rédaction Cridem

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge