Condé et Aziz préoccupés par l’attaque d’un camp de l’armée malienne

Condé et Aziz 2EssahraLe président guinéen, Alpha Condé, et son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, ont fait part lundi de leur inquiétude au sujet de l’attaque perpétrée contre une position de l’armée malienne à Nampala, dans le centre du pays, près de la frontière mauritanienne, ayant fait des morts.

S’exprimant devant les médias, en marge de la visite de son homologue mauritanien en Guinée, le président Condé a déclaré : « On a appris qu’il y a eu une attaque à Nampala au Mali, ce qui est très grave. Parce que Nampala, c’est au sud, et c’est à la frontière avec la Mauritanie ».

Poursuivant, Condé et son hôte disent avoir appelé au téléphone leur homologue du Mali.

« Donc, le président Ould Abdel Aziz s’est inquiété et nous avons téléphoné à notre frère IBK (Ibrahim Boubacar Keita) pour lui dire qu’on est ensemble. Donc, je pense que c’est une situation qui nous préoccupe tous ».

Pour le chef de l’Etat guinéen, ce qui arrive au Mali aujourd’hui est la conséquence de l’invasion de la Libye.

« Vous savez, on avait mis le G8 en garde, à Deauville, le président Issoufou(Niger) et moi. On leur avait dit que leur intervention en Libye aura deux conséquences : la somalisation de la Libye et la prolifération des armes dans nos régions ».

Après Conakry, le président en exercice de l’Union africaine se rendra à Monrovia.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge