Conditions de détention du président Biram et de ses amis : Le président Samory Ould Beye apporte des précisions

 

Samory

De retour d’une visite effectuée, le 4 décembre aux  prisonniers d’IRA dont le président Biram Dah Ould Abeid,détenus à Rosso depuis quelques semaines, Samory Ould Beye, président du Mouvement  El Hor, membre de la délégation de dix  personnalités  du  Manifeste des Haratine, du Mouvement El Hor et du parti EL Moustaqble, rapporte  au Calame  le message des détenus à l’opinion mauritanienne et internationale.

D’abord que les conditions de détention ne respectent  pas les normes et les droits des détenus. En effet, rapporte Ould Beye, le président Biram et ses amis  « se plaignent d’être  détenus avec les prisonniers de droit commun alors qu’eux sont des prisonniers d’opinion. » Il s’en suit que le président Biram et son  vice-président sont  enfermés la nuit dans des cellules isolées, tandis que leurs autres confrères d’infortune sont  entassés  par  8 personnes dans une cellule, que tous partagent une seule cour durant la journée.

Ensuite, Biram et ses amis «s’étonnent de voir leurs chef d’accusation changer régulièrement »  depuis qu’ils sont aux arrêts.  «Est-ce une astuce pour nous enfoncer davantage », se demandent les détenus de Rosso, indique Ould Beye. Et face à cette situation, Biram réclame « un procès rapide leur permettant de  faire valoir leur droit  à la défense », indique le président du Mouvement El Hor. « Tous ceux qui nous soutiennent (opinion nationale et internationale)  doivent  œuvrer  dans ce sens pour que ce procès se tienne dans le plus bref délai », a souhaité  le président  Biram, conclut Ould Beye.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge