Conditions de vie pénibles : Ould Abdel Aziz fait son mea-culpa !

PC_mohamed_ould_abdel_aziz_001C’est un changement de discours manifeste du Président de la République Ould Abdel Aziz, selon lequel, la Mauritanie a été toujours, en dépit d’une conjoncture internationale difficile, dans le « meilleur des mondes possibles ». En situant l’objectif de son actuelle tournée à l’intérieur du pays, en commençant par les deux Hodhs, dans le cadre d’une reconnaissance « de la situation des populations et des conditions difficiles auxquelles elles font face », le Chef de l’Etat ne fait-il pas son mea-culpa.
Ould Abdel Aziz dimanche soir dernier à Aioun, une réunion des cadres de la wilaya du Hodh El Gharbi au cours de laquelle la situation dans le pays a été passée en revue. Abordant le but de son séjour de deux semaines environ dans les Hodhs Charghi et Gharbi, le Président de la République a tenu des propos proches de ses opposants, en évoquant les nombreux problèmes auxquels s’expose la Mauritanie.
Des difficultés qui dira-t-il l’ont conduit à tâter la vérité sur le terrain avec les notables, cadres et élus en vue d’examiner les moyens permettant « de surmonter les nombreuses lacunes constatées ».
Malgré cet aveu du Président qui est à sa 7e année à la tête du pays et qui reconnait publiquement les revers de la sa politique, Ould Abdel Aziz nourrit encore des espoirs et reste convaincu qu’en faisant de la bonne gestion et de la rationalisation des ressources une arme de développement, le pays peut s’en sortir et s’engager inéluctablement dans la voie de la croissance et du bien être économique et social.
Dans ses discussions avec les élites politiques et intellectuelles des Hodhs, Ould a appelé les hommes d’affaires à investir dans les wilayas des deux Hodhs ainsi qu’ à accorder un intérêt particulier à cette question, précisant que des financements seront injectés pour appuyer cette orientation et que ceux qui en bénéficieront seront définis après étude.
Réitérant le label de l’ancien Président Ould Taya, relatif au « retour au terroir », Ould Abdel Aziz a appelé les intervenants à donner leurs avis et leurs visions sur les moyens permettant la décentralisation des affaires et l’encouragement d’un climat économique propice dans les wilayas du Hodh El Gharbi et du Hodh Charghi dans le but de fixer les populations dans leurs terroirs, de créer des opportunités d’emploi et de jeter les bases d’un développement homogène dans toutes les wilayas du pays.
Dans leurs interventions, les cadres ont évoqué un certain nombre de problèmes auxquels font face les populations de la wilaya et aux ministres de la santé, de l’hydraulique et de l’assainissement, de l’agriculture, de l’éducation nationale et du pétrole, de l’énergie et des mines pour apporter des réponses à certaines questions.
Dans ses réponses relatives à l’appui à la décentralisation le Président a indiqué que l’Etat a mobilisé pour l’investissement une enveloppe financière de 50 millions de dollars par le biais des banques primaires dont 25 millions de dollars, à travers la caisse de dépôt et de développement et d’autres intermédiaires.
Au sujet des projets générateurs de revenus, le Chef de l’Etat a affirmé que l’Etat est entièrement disponible à accorder des prêts pour la création des usines dans n’importe qu’elle zone pays que ça soit dans le domaine laitier, aliments de batail ou autres.

Md O Md Lemine

Source : Le Rénovateur Quotidien (Mauritanie)

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge