Conseil extraordinaire des ministres du G5 Sahel à Nouakchott

G5 Sahel1M. Moctar Ould Djay, ministre de l’Economie et des finances, ministre de tutelle du G5 Sahel, a supervisé, vendredi soir, à Nouakchott, la cérémonie d’ouverture du conseil extraordinaire des ministres du G5 Sahel.
Dans le mot qu’il a prononcé pour la circonstance, le ministre a indiqué que « le contexte géopolitique mondial et régional reste marqué par la persistance de foyers d’instabilité, ouverts ou larvés, qui nous interpellent, pour nous rappeler que nos présidents et chefs d’Etat avaient vu juste, à la création du G5, car il est communément admis qu’il n’y a pas de développement sans sécurité et qu’il n’y a point de sécurité sans développement ».
Il a ajouté que  » le sous-développement a en effet toujours fait le lit detous les maux, je pense à l’extrémisme, au terrorisme, à la criminalité transfrontalière et aux autres formes de trafic illicite ».
Partant de nos réalités socio-culturelles, a-t-il dit, nos pays ont développé leur propre approche et possèdent désormais leur vision commune en parfaite harmonie avec leurs priorités nationales.
Cette approche vise, entre autres objectifs, a souligné le ministre,
 » la création de conditions endogènes d’une transformation socio-économique du Sahel, par le biais d’une croissance inclusive, valorisant les potentialités locales soutenue par des infrastructures structurantes, une agriculture et une offre d’énergie durables avec un accent particulier sur la lutte contre le chômage des jeunes.
Il a en outre précisé que l’appui de nos partenaires au développement et leur engagement à nos côtés constituent pour nous un autre motif d’espoir.
Il a conclu en formulant le voeu de voir les travaux de la réunion couronnés de succès et aboutir à des engagements forts et à des actions concrètes de nature à servir la noble cause du développement et de la prospérité de notre chère sous-région.
De son côté, M. Nejim El Hadj Mohamed, secrétaire permanent du G5 Sahel a rappelé que le conseil des ministres est un organisme d’exécution de la politique du G5 Sahel telle que définie par les dirigeants des pays membres du Groupe, soulignant que l’actuelle session traitera de sujets importants devant définir la feuille de route du secrétariat permanent, les activités attendues et les ressources financières pour leurs réalisation.
Il est à noter que les chefs d’Etat des pays membres du Groupe avaient décidé, entre autres, de la création d’une école régionalede guerre du G5 Sahel en République Islamique de Mauritanie qui entrera en fonction dès 2016, d’une force conjointe du Groupe ainsi que d’une compagnie aérienne régionale pour améliorer les dessertes entre les pays du G5 Sahel.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge