Conseil National du Manifeste des Haratines : Communiqué

communique_presse_vertAu cours des journées du 10 au 11 Avril 2014, soit près d’un an suite à la publication du Manifeste sur les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines au sein d’une Mauritanie unie, égalitaire et réconciliée avec elle-même, se sont tenues à Nouakchott les assises du forum des organisations et personnalités indépendantes constituant le conseil national de suivi, d’orientation et de mise en œuvre du Manifeste du 29 Avril.

Le but de cette rencontre est d’étudier et d’évaluer les parcours de lutte antérieurs, de réfléchir sur les procédures de lutte les plus efficientes ainsi que la mise en œuvre des mécanismes et stratégies de nature à assurer la synergie des actions de lutte contre la marginalisation continuelle et l’iniquité sempiternelle que l’état mauritanien n’a de cesse de perpétuer – voire même d’accentuer – par le truchement de ses institutions.

La réalité sociale du pays, rendue chaque jour plus turgescente par des regains de tension consécutifs à la perception grandissante des inégalités et de la marginalisation programmée, fut mise en exergue à travers le contenu du Manifeste publié au cours de l’année écoulée.

La fin de non recevoir réservée, de fait, à cette mise en garde précoce, dénote d’un déficit de clairvoyance et d’un manque de prise de conscience de la gravité de la situation du pays de la part des gouvernants. Elle prouve, du même coup, l’obstination de l’état mauritanien moderne à poursuivre ses pratiques bien enracinées et tendant toutes à maintenir les Haratines sous l’emprise de l’indigence, de l’ignorance et de la marginalisation aux fins de leur barrer la route d’une participation effective à la vie nationale.

La participation d’organisations nationales connues pour leur lutte honorable pour les causes justes, a permis d’enrichir et de rehausser le niveau des débats de ce symposium qui s’est tenu à un moment crucial de l’histoire de notre peuple ; celui-là même qui reste, malgré tout, d’une opiniâtreté intransigeante quant à la consolidation de son unité, de son harmonie sociale et ce sur la base des principes de justice, d’égalité et de la préservation des droits de la citoyenneté.

En conséquence des failles et fissures, de plus en plus évidentes et consécutives, lézardant le socle de la nation et son tissu social sans que cela soit pris en compte ou simplement entendu, le conseil national du Manifeste a décidé, avec le concours bienveillant de nos concitoyens, de s’obliger lui-même à fournir tous les efforts pour battre en brèche toute les failles, désamorcer toutes les menaces et unir toutes les composantes sociales et ethniques dans le but de parer au plus pressé à toute menace de la concorde nationale.

Conscient de la nature grandiose des missions qu’il s’est assigné, le conseil national du Manifeste a décidé d’entamer une série d’actions sur le court et moyen terme et qui débutera, avec la grâce de Dieu, par une marche pour les droits politiques, économiques et sociaux en commémoration du premier anniversaire de la publication officielle du Manifeste qui coïncide avec le 29 du mois courant.

En cette occasion, le conseil national du Manifeste lance un appel pressant à toutes les citoyennes et tous les citoyens mauritaniens pour descendre massivement dans la rue en cette journée mémorable dans une marche pacifique qui s’élancera de toutes les Moughata’a après la prière de Dhohr et se terminera par un meeting à la place Ibn Abbass.

Nouakchott, le 17 Avril 2014.

Le conseil national de suivi, d’orientation et de mise en oeuvre du Manifeste des Haratines

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge