Contrat d’armement, les dessous secrets de l’accord controversé de pêche avec la chine (document)

Contrat d’armement, les dessous secrets de l’accord controversé de pêche avec la chine (document)

Mercredi, 25 Juillet 2012 18:47

Notre site électronique a reçu le document secret d’un accord d’armement conclu, le 23 mars 2011, entre l’Etat Major  de l’armée nationale et la société chinoise Poly-Technology.  5 mois après la signature de cet accord, le président Ould Abdelaziz, a effectué une visite au siège de la société chinoise. La société Poly-Technology est propriétaire du gouvernement chinois et elle a été crée en 1984. Cette succursale de la société chinoise Poly-Handoun, la fameuse société, dont le contrat de pêche avec la Mauritanie a suscité tant de polémiques. Il a été signé par le ministre de l’économie, Sidi Ould Tah et le représentant de la société Lin Ping Yong le 7 juin 2011 et approuvé par le parlement mauritanien le 6 juin 2011. Le volet militaire est passé sous silence, malgré que  l’Agence Mauritanienne d’Information(AMI) ait évoqué, d’une façon à peine voilée,  dans une dépêche, le caractère militaire de la société visitée par Ould Abdelaziz en Chine. Aucune allusion au contrat militaire de la part de l’AMI. D’après son directeur   général Lin PingYong, le volet militaire constitue la 50e spécialité de la société chinoise et il rappelle qu’elle  opère actuellement   en Mauritanie dans le cadre d’un accord de pêche.

Le président du conseil d’administration de la société chinoise M. Erick Wang a effectué une visite en Mauritanie le 9 décembre 2009, soit deux ans avant la signature du contrat. A la sortie de chez Ould Abdelaziz, M. Wang a déclaré que sa visite s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux pays dans le domaine des mines. Revenu en Mauritanie le 14 mars 2011, M. Wang s’est contenté d’évoquer uniquement la coopération dans le domaine de la pêche et de l’énergie solaire. Pas la moindre allusion au volet militaire.

Rappelons que les députés de l’opposition  ont dénoncé le volet militaire,  au cours de la discussion du projet d’accord de pêche avec la société chinoise.

Source: Taqadoumy

Publicité

Mauritel

Comments

  1. Kolbatt says:

    kan est ce qu’n aura le droit de posr certaibnes questions ou lutot avoir les reponses a certaines questions *CRAZY*

Speak Your Mind