Contre l’Atletico, le Real Madrid n’y arrive toujours pas – Débrief et NOTES des joueurs (Atletico 0-0 Real)

cristiano-ronaldo-232Malgré une nette domination en première période, le Real Madrid a dû se contenter d’un match nul sur la pelouse de l’Atletico en quart de finale aller de Ligue des Champions (0-0). Un résultat qui devrait davantage satisfaire les Colchoneros.
Déjà 6 confrontations entre ces deux équipes cette saison avant ces quarts de finale, et pas une seule victoire pour le Real Madrid ! C’est dire la complexité de ce déplacement dans un stade Vicente Calderon surchauffé pour les Merengue. Pas de quoi impressionner les visiteurs, bien au contraire…
Car c’est bien le Real qui prenait les choses en main dès le coup d’envoi. Les hommes de Carlo Ancelotti monopolisaient le ballon et étouffaient leur adversaire pendant la quasi intégralité de la première période, jusqu’à calmer les supporters de l’Atletico qui ne s’attendaient certainement pas à ça. Surclassés techniquement, les Colchoneros sont même passés tout près d’offrir l’ouverture du score à Bale qui perdait son duel face à Oblak (4e) après une boulette de Godin.
Le Real va s’en mordre les doigts…
Et les occasions merengue s’accumulaient avec une nouvelle tentative lointaine de Bale (31e), puis deux frappes dangereuses de James Rodriguez et une autre de Kroos… toutes sorties par le gardien slovène qui anéantissait un contre lancé par une incroyable percée côté droit de Varane (43e) ! Oui oui, Varane ! Mais à force de ne pas concrétiser sa domination, le Real avait peut-être laissé passer sa chance.
Remotivé, l’Atletico est revenu avec d’autres intentions en seconde période. Et ce sont les hommes de Diego Simeone, qui ne s’est pas gêné pour casser le rythme en posant délicatement des gourdes sur le terrain, qui ont poussé tout au long de ce second acte. Mais malgré un bon Griezmann devant, les Colchoneros ne se procuraient pas de vraies occasions franches. Peut-être parce que Mandzukic était plus occupé à mettre des coups qu’à jouer…
Bref, l’Atletico a eu beau pousser jusqu’à la fin, notamment avec l’entrée de Torres, le Real n’a pas craqué. Mais c’est certain, les Merengue regretteront leur première période étant donné que ce résultat devrait satisfaire leur rival.
La note du match : 6/10
Quelle intensité lors de ce derby madrilène ! Mais si le spectacle a bien été au rendez-vous, on ne peut que regretter l’absence de but. Car une ouverture du score aurait certainement enflammé ce choc déjà tendu. D’autant que les grands joueurs n’étaient pas forcément au rendez-vous ce soir…
Les notes des joueurs :
Rimweb a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.
L’homme du match : Raphaël Varane 8/10
Qui a dit que le Français n’était pas assez «méchant» pour ce genre de rendez-vous ? Non seulement, l’ancien Lensois a stoppé toutes les offensives adverses jusqu’à la dernière seconde, mais il a également apporté sur les phases offensives comme sur cette fabuleuse percée côté droit qui aurait pu déboucher sur un but de James Rodriguez sans l’arrêt de Jan Oblak. Enorme !
Jan Oblak (7,5) : sans lui, les Colchoneros seraient revenus au vestiaire en larmes à la pause ! Le gardien slovène a en effet empêché l’Atletico de couler sous les offensives du Real et ce dès la 4e minute lorsqu’il s’est superbement opposé à Gareth Bale. Le sauveur. Juanfran (5) : peu sollicité grâce au dézonage de Cristiano Ronaldo, l’Espagnol n’en a pourtant pas profité pour apporter offensivement en première période. Mais le latéral droit s’est rattrapé après la pause avec des centres dangereux. João Miranda (6,5) : toujours aussi agressif, le Brésilien a renvoyé un nombre incalculable de ballons de la tête ! L’ancien Sochalien s’est même permis de sortir au pressing afin de réveiller ses coéquipiers qui avaient tendance à laisser trop d’espace aux Merengue. Un match sérieux. Diego Godin (5) : sa perte de balle en tout début de match aurait pu coûter très cher si Gareth Bale avait remporté son duel contre Jan Oblak. Sans conséquence pour l’Uruguayen qui s’est rattrapé avec sa rage habituelle. Le défenseur central s’est même procuré une petite occasion sur une touche mais a expédié sa demi-volée dans les tribunes. Guilherme Siqueira (4) : incapable de suivre Gareth Bale en première période, le latéral gauche peut remercier Diego Godin qui est souvent venu le couvrir. Heureusement, il s’est repris après la pause en obligeant le Gallois à défendre mais cela reste insuffisant lorsque l’on connaît sa capacité à apporter devant. Gabi (3) : c’est la grosse déception du côté de l’Atletico. Sur le plan offensif comme défensif, le milieu de terrain a semblé timide et en-dessous de ses partenaires. Plutôt étonnant de la part du capitaine qui est d’habitude irréprochable. Mario Suarez (5) : après avoir passé son temps à courir dans le vide en première période, le milieu défensif s’est enfin montré après la pause notamment grâce à son jeu long. Mais son carton jaune reçu lui vaut une suspension pour le match retour. Koke (4) : l’autre déception dans les rangs des Colchoneros. L’international espagnol n’a jamais vraiment influé sur le jeu de son équipe et a montré un déchet inhabituel. Un match tout simplement raté même si l’on ne pourra pas lui reprocher son implication dans le repli défensif. Remplacé à la 84e par Fernando Torres (non noté), qui a déstabilisé la défense du Real par ses appels incessants. Arda Turan (5,5) : le Turc aurait pu être LE flop de cette partie au vu de sa première période. Mais il s’est réveillé après la mi-temps et a montré ses qualités de percussion, sans pour autant se montrer décisif.
Antoine Griezmann (6) : si l’international français a eu du mal à se situer en début de match, c’est bien lui qui a permis à l’Atletico de souffler à de nombreuses reprises, à l’image de son accélération qui a laissé Sergio Ramos sur place en première période. Remplacé par Raul Garcia à la 77e (non noté). Mario Mandzukic (3) : boucher du match ! Le Croate a passé son match à jouer des coudes avec Sergio Ramos qui l’a d’ailleurs mangé dans la majorité de leurs duels. A noter tout de même le coup de coude de l’Espagnol qui a mis le nez de l’attaquant en sang, histoire de le sortir définitivement de la partie.
João Miranda (6,5) : toujours aussi agressif, le Brésilien a renvoyé un nombre incalculable de ballons de la tête ! L’ancien Sochalien s’est même permis de sortir au pressing afin de réveiller ses coéquipiers qui avaient tendance à laisser trop d’espace aux Merengue. Un match sérieux.
Diego Godin (5) : sa perte de balle en tout début de match aurait pu coûter très cher si Gareth Bale avait remporté son duel contre Jan Oblak. Sans conséquence pour l’Uruguayen qui s’est rattrapé avec sa rage habituelle. Le défenseur central s’est même procuré une petite occasion sur une touche mais a expédié sa demi-volée dans les tribunes. Guilherme Siqueira (4) : incapable de suivre Gareth Bale en première période, le latéral gauche peut remercier Diego Godin qui est souvent venu le couvrir. Heureusement, il s’est repris après la pause en obligeant le Gallois à défendre mais cela reste insuffisant lorsque l’on connaît sa capacité à apporter devant.
Gabi (3) : c’est la grosse déception du côté de l’Atletico. Sur le plan offensif comme défensif, le milieu de terrain a semblé timide et en-dessous de ses partenaires. Plutôt étonnant de la part du capitaine qui est d’habitude irréprochable. Mario Suarez (5) : après avoir passé son temps à courir dans le vide en première période, le milieu défensif s’est enfin montré après la pause notamment grâce à son jeu long. Mais son carton jaune reçu lui vaut une suspension pour le match retour.
Koke (4) : l’autre déception dans les rangs des Colchoneros. L’international espagnol n’a jamais vraiment influé sur le jeu de son équipe et a montré un déchet inhabituel. Un match tout simplement raté même si l’on ne pourra pas lui reprocher son implication dans le repli défensif. Remplacé à la 84e par Fernando Torres (non noté), qui a déstabilisé la défense du Real par ses appels incessants.
Arda Turan (5,5) : le Turc aurait pu être LE flop de cette partie au vu de sa première période. Mais il s’est réveillé après la mi-temps et a montré ses qualités de percussion, sans pour autant se montrer décisif.
Antoine Griezmann (6) : si l’international français a eu du mal à se situer en début de match, c’est bien lui qui a permis à l’Atletico de souffler à de nombreuses reprises, à l’image de son accélération qui a laissé Sergio Ramos sur place en première période. Remplacé par Raul Garcia à la 77e (non noté).
Mario Mandzukic (3) : boucher du match ! Le Croate a passé son match à jouer des coudes avec Sergio Ramos qui l’a d’ailleurs mangé dans la majorité de leurs duels. A noter tout de même le coup de coude de l’Espagnol qui a mis le nez de l’attaquant en sang, histoire de le sortir définitivement de la partie.
REAL MADRID :
Iker Casillas (5) : si ce n’était pas le cas, le portier espagnol connaît désormais le sens de l’expression «chômage technique» , lui qui n’a rien eu à faire avant qu’Antoine Griezmann ne vienne le réveiller juste avant la pause. Un dernier arrêt facile en toute fin de match et puis c’est tout. Daniel Carvajal (6) : véritable ailier offensif en première période, le latéral droit a été un poison pour la défense de l’Atletico tant il était inspiré. C’est même lui qui a décoché la première frappe de la partie dès la 2e minute de jeu. A croire que l’annonce de l’arrivée de Danilo lui met une pression positive.
Raphaël Varane (8) : voir le commentaire ci-dessus.
Sergio Ramos (6) : solide, agressif, bien placé, le défenseur central a dégoûté Mario Mandzukic. Mais il lui a aussi mis le nez en sang, sans compter ses erreurs de relance dont l’Atletico n’a pas su profiter.
Marcelo (6) : un match en mode diesel pour le Brésilien qui, après un début de match timide, s’est progressivement lâché en apportant le surnombre devant comme sur sa percée qui aurait dû déboucher sur un but si Karim Benzema avait fait le bon choix. Dommage. Averti, il sera suspendu au retour.
Toni Kroos (6) : sobre mais efficace, l’Allemand se fiche de travailler dans l’ombre. L’ancien joueur du Bayern Munich a toujours l’envie d’accélérer le jeu. Plus facile avec une telle qualité de passe, autant dans le jeu court que dans le jeu long. Précieux.
Luka Modric (6,5) : Indispensable dans l’entrejeu. C’est simple, le Croate fait tout. Il s’arrache en défense, perce balle au pied, trouve des passes tranchantes sans presque jamais perdre le ballon.
James Rodriguez (4,5) : trop loin du but pour faire la différence en début de match, le Colombien s’est ensuite montré plus mobile pour se procurer deux occasions bien sorties par Jan Oblak dont une superbe frappe de l’extérieur du pied gauche. Mais dans l’ensemble, l’ancien Monégasque ne pèse pas assez dans le jeu.
Gareth Bale (5,5) : pas sûr que le Gallois parvienne à trouver le sommeil cette nuit. La faute à son face à face raté devant Jan Oblak dès la 4e minute. Une occasion qui aurait pu tout faire basculer. Mais il faut reconnaître que c’est le gardien slovène qui joue bien le coup. Hormis cette situation, l’ailier a percuté et a affiché une grande motivation. Peut-être même un peu trop lorsqu’il est allé charger inutilement Juanfran.
Karim Benzema (4) : après un début de match très discret, le Français a choisi de redescendre très bas pour toucher des ballons, avec réussite grâce à sa finesse technique. Mais l’ancien Lyonnais a presque systématiquement fait les mauvais choix dans la zone de vérité comme lorsqu’il s’est montré beaucoup trop altruiste en préférant donner à Ronaldo plutôt que de frapper. Remplacé par Isco à la 75e (non noté).
Cristiano Ronaldo (6) : quand le Portugais accélère, le stade Vicente Calderon retient son souffle… Oui mais voilà, «CR7» n’a eu que très peu d’occasions pour s’illustrer, si ce n’est sur quelques coups-francs plus ou moins bien frappés.
Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique « commentaires » ci-dessous !
Source: Maxifoot
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge