Contribution à la formation d’une CENI représentative et consensuelle

ceni-hommeSur quelles bases ont été choisis les sept (07) sages composant les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ?

Le dimanche 22 Avril 2012, dans sa villa de Teyarett, mon neveu Abdallahi Ould Ahmed Ould Hmeyada dit ‘’Halla’’ me demanda de lui fournir un dossier de candidature comme membre de la CENI.

Je lui répondis que je n’en veux pas, étant contraire à mes vocations en plus que je suis depuis le 19 Septembre 2005 politiquement indépendant.

Il insista.

J’en profitai pour véhiculer de nouvelles idées, obsédé que je suis par ma permanente réflexion sur l’orientation de l’Etat depuis septembre 1956, en vacances à Tidjikja- à l’âge de 17 ans – et passant en première scientifique au Lycée Faidherbe de Saint-Louis du Sénégal capitale à l’époque du Sénégal et de la Mauritanie ; sous l’impulsion d’une ‘’voix supérieure’’ qui dépasse mon entendement.

Le lendemain, lundi 23 Avril 2012, je remis à mon neveu – dont j’ignore l’appartenance politique – un dossier complet auquel je joignis des suggestions parmi lesquelles, l’idée d’une répartition des wilayas en cinq groupes, fruit d’une prémonition qui m’habita à la fin du mois de décembre 2008, alors que je venais de subir trois opérations médicales faites l’une après l’autre : une hernie récidiviste – une lithiase vésiculaire – l’ablation d’un nodule parathyroïdien (pour la 4ème fois, la 1ère fois étant le 23 septembre 1994 à l’hôpital Sehloul de Sousse (Dr. Aly Bekir).

Ci-joint : Le dossier de candidature et les suggestions.

Nouakchott,18 Joumada 1 – 1434
31 mars 2013.

Dossier de candidature à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)

D’un haut fonctionnaire de l’Etat Mauritanien retraité à l’âge de 49 ans et demi, le 1er janvier 1989.

Professeur Mohamed Mahmoud Ould Hmeyada, Consultant Education et Formation (bilingue).

Politiquement indépendant depuis le 19 septembre 2005.

Auteur d’un ouvrage de portée nationale sinon plus son ‘’chef-d’œuvre mémorial’’ intitulé :

Cinquante ans (1959-2009) autobiographie engagée dans l’orientation de l’Etat (1956).

Ecrit en arabe, il est accompagné ‘’d’une Fiche de lecture’’ destinée aux lecteurs de langue française.

Achevé le 03 novembre 2010, il fut édité à Nouakchott le 10 février 2011 à l’Imprimerie BEST (à l’angle Mattel-Mauritel).

Plus de deux cent dix (210) personnalités nationales mauritaniennes appartenant à toutes les wilayas du pays et qui se sont engagées pour honorer la sage-parole.

‘’Faisons ensemble la patrie mauritanienne’’.

Sont aussi cités : 26 arabes non mauritaniens, 03 grands sénégalais (feu Fall Babacar, honorable doyen de l’enseignement primaire mauritanien) notre professeur Amadou Mohtar M’Bow (les années 1952 et 1953 au collège de Xavier Coppolani de Rosso et Monsieur N’Gom Ibrahima, Secrétaire Général du Syndicat National des Enseignants du Sénégal à Dakar de passage à Nouakchott en 1968 et 45 français.

Pièces jointes :

– Un Curriculum-vitae détaillé en date du 07 octobre 2008.
– Un exemplaire de l’ouvrage 50 ans (1959-2009) écrit en arabe.
– Une fiche de lecture en français relative à l’ouvrage.
– Deux articles extraits de l’ouvrage qui résume l’évolution politique de l’Etat mauritanien de 1956 à 2010.
– Un article en arabe prônant le patriotisme national, seul garant de notre survie actuelle

Suggestions

Pour le choix des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)

La CENI comprend 7 membres (ce nombre 7 d’un seul chiffre recouvre une connotation mystique favorable) puisse qu’il s’agit d’hommes âgés, sages qui doivent être obligatoirement chevronnés dans leur domaine.

Je suggère alors que ces membres reflètent à la fois quelques ministères de souveraineté nationale et le social (éducation et santé).

Education : Moi-même = éducateur, homme de culture, spécialiste de l’évolution politique de l’Etat mauritanien.

Ayant ainsi ‘’embrassé’’ la plupart des domaines de la vie nationale, il serait judicieux que ces membres représentent les différentes wilayas du pays.

• Le Nord (l’Adrar, l’Inchiri, le Tiris Zemmour et Dakhlet Nouadhibou).
• L’Est (les deux Hodhs)
• Le Sud-Est et le Sud (l’Assaba et le Guidimakha).
• Le Centre (Tagant – Brakna – Gorgol).
• L’Ouest (le Trarza)

Je ne m’aventure pas à distribuer les membres entre maures, harratines, poulars, soninkés et wolofs sinon j’aurai proposé en toute conscience : maures (quatre), harratines (1), poulars (1), soninkés (1).

N’étant que sept membres : wolofs et la multitude des tribus maures ne peuvent avoir de place.

La Vision Globale d’une Mauritanie Nouvelle – je dirai plutôt aujourd’hui 30 mars 2013 une nouvelle Mauritanie – Etat islamique, arabe et africain doit dominer pour garantir la cohésion sociale sacrée.

Source : Khalil Sow

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge