Contribution Moustapha Ould Abeiderrahame au 1000e numéro du Calame : Le CALAME continue, en matière de presse, de symboliser cette part de rêve, de liberté, de non compromission….

Moustapha Ould AbeiderrahamePour qui sait que la liberté de penser ne fait pas partie de notre héritage historique  et culturel….

Pour qui sait que ce même héritage exclut l’égalité  entre les hommes qui ne sont pas de même sang….

Pour qui sait l’enracinement de l’idéologie  traditionnelle dominante faite d’oppression, de rejet de l’autre, de racisme primaire, d’individualisme extrême, de bigoterie ignorante, dénaturant les enseignements éclairés de notre religion, n’en retenant que la partie obscurantiste proférée, à certaines époques, par des théologiens intégristes que certains, encouragés par l’argent des wahabistes continuent aujourd’hui de répéter  en perroquets  maladroits ….

Pour qui sait l’étendue  dans notre pays de la misère,  et de la pauvreté, de l’ignorance et du chômage indument parmi la jeunesse éduquée ….

Nous «  Z’autres » qui savons tout cela, nous ne pouvons  qu’ADMIRER, FELICITER ET ENCOURAGER l’équipe du Calame pour avoir persévère  jusqu’au 1000e millième numéro contre vents et marrées, sur les traces du rafraichissant  et regretté HABIB qu’Allah le bénisse.

En effet,  malgré les années, nos multiples  expériences  non exemptes  d’erreurs, naturellement, le CALAME  continue, en matière de presse de symboliser  cette part de rêve, de liberté, de non compromission, d’impertinence vis-à-vis  des puissants, de sollicitude  vis-à-vis des opprimés, à laquelle nous restons, au plus profond de  nous-mêmes, particulièrement  attachés.

Que vive le CALAME !

En avant pour le 2000e numéro !

Un grand merci, mes jeunes ami (es) !

Source: Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge