Convocation du collège électoral : La COD répondra après l’Aid El Fitr

codelection

La convocation du collège électoral pour le 12 octobre prochain par le gouvernement lors de sa réunion du conseil des ministres extraordinaire du samedi 03 août dernier continue de préoccuper l’opposition. Cette convocation est qualifiée par la Coordination de l’opposition démocratique (COD) d’ »unilatérale » et de « provocatrice ». La COD promet d’apporter une réponse à cette convocation, après la fête de l’Aid El Fitr.

Les amis d’Ahmed Ould Daddah actuellement hors du pays, ont considéré que la décision prise par le gouvernement par rapport aux élections législatives et municipales est « unilatérale » et constitue «une provocation du peuple mauritanien, de l’opposition en général et de la Coordination de l’Opposition démocratique (COD) en particulier». La Cod déplore le comportement du pouvoir en place qui continue « à agir de façon anticonstitutionnelle » et ce, « depuis le report, il y a deux ans, du processus électoral».

En effet, ces élections étaient prévues en novembre 2011, mais le régime du Président Aziz avait décidé de les reporter sous prétexte de renouvellement de l’Etat civil sécurisé et procéder au RAVEL (recensement à vocation électoral) pour la mise en place d’un fichier électoral fiable. En clair, les autorités voulaient que les électeurs votent avec des cartes d’électeurs et d’identité sécurisés pour éviter des contestations ou avoir moins de contestation.

Mais, présentement, l’enrôlement des populations n’est pas encore terminée et le RAVEL peine à démarrer alors que les élections sont prévues dans moins de trois mois.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind