COP21: galère attendue sur les routes et dans les transports parisiens

metro432Ne pas utiliser sa voiture, éviter les transports en commun dimanche et lundi en raison de l’ouverture de la conférence sur le climat, au nord de Paris. Des consignes des autorités qui ne vont pas faciliter la vie des habitants d’Ile-de-France. Surtout lundi, car plus de 5 millions de Franciliens recourent à l’un ou l’autre de ces deux moyens de transport pour se rendre à leur travail.

La cérémonie d’ouverture officielle de la COP21 aura lieu lundi au Bourget, au nord de Paris, mais les délégations étrangères arriveront dès dimanche. Et dans le cadre de l’état d’urgence, « des mesures exceptionnelles de circulation ont été prises afin d’assurer la sécurité des chefs d’Etat participants », explique les autorités. Autrement dit, il faut s’attendre à une journée de galère sur les routes et dans les transports en Ile-de-France.

Voiture ou transports pour 5 millions de Franciliens

Chaque jour, 5,2 millions d’actifs de Paris et sa banlieue, proche ou lointaine, se rendent au travail. La moitié en transports en commun et la moitié en voiture.

A Paris, l’usage des transports en commun est plus généralisé, les deux tiers des actifs se rendent au travail en métro, bus et tramway. Mais plus le lieu d’habitation est éloigné, plus ce rapport s’inverse. En grande banlieue, trois Franciliens sur cinq utilisent leur voiture. Toutefois, plus d’un demi-million d’actifs sont usagers des trains de banlieue.

Au total, le métro parisien enregistre 4,8 millions de passagers par jour en semaine, 3,5 millions le samedi et plus de 2 millions de passagers le dimanche.

La RATP craint la saturation

Que va-t-il se passer lundi quand les salariés devront se rendre à leur travail en dépit des restrictions de circulation automobile ? La RATP va renforcer les lignes de métro de 10%, mais craint la saturation. Or, depuis les attentats du 13 novembre, la fréquentation du métro était plutôt en baisse de 10%, tandis que les embouteillages se comptaient tous les matins en centaines de kilomètres.

Pour l’heure, la plupart des usagers des transports en commun n’ont pas prévu de réellement changer leurs habitudes.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge