Corée du Nord : le ministre de la Défense exécuté… pour s’être endormi

7ccf5990-f949-11e4-929d-d5bca2cda31f_KimArticleLe vice-maréchal Hyon Yong-chol a été exécuté grâce à un tir de missile anti-aérien, le 30 avril dernier. Son tort ? S’être malencontreusement endormi lors d’une célébration militaire…

Une fois de plus, la Corée du Nord vient de prouver que l’on ne badine pas avec le respect dû à son leader Kim Jong-Un… tout du moins sur ses terres. Le dictateur a employé les grands moyens pour punir son ministre de la Défense, selon les services de renseignements sud-coréens.

Accusé de « déloyauté et manque de respect » envers le dirigeant de l’une des dernières dictatures communistes du monde, le vice-maréchal Hyon Yong-chol a en effet perdu la vie… sous l’assaut d’un missile anti-aérien.

A titre d’exemple

A en croire l’agence sud-coréenne Yonhap, ce mode d’exécution radical a été choisi par le régime afin de faire un exemple et ainsi s’assurer que plus personne ne s’avisera de manquer de respect à celui qui dirige d’une main de fer la Corée du Nord depuis la fin 2011.

Le vice-maréchal âgé de 65 ans, tué sur le coup en présence de plusieurs centaines de personnalités, occupait son poste depuis juin 2014. Auparavant chef d’état-major, il avait bénéficié d’une promotion suite à l’accès au pouvoir de Kim-Jon-un.

Impitoyable Kim-Jon-un

Ce n’est pas la première fois que le leader de la Corée du Nord choisi la manière forte pour corriger ceux qu’il estime déloyaux envers lui, fussent-ils des proches ou des haut-gradés du parti. A la fin 2013, Kim Jong-un n’avait pas hésité à exécuter son oncle et ancien mentor, Jang Song-taek, qu’il soupçonné de corruption et de trahison. Selon CNN, on lui attribuerait aussi l’empoisonnement de sa propre tante.

Source: Yahoo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge