Corruption à la Fifa: l’étau de la justice se resserre

Le siège de la Fifa à ZurichLe climat s’appesantit encore autour de la Fédération internationale de football (Fifa). On apprend l’existence de transactions financières suspectes et l’ouverture d’une enquête sur un ex-haut dirigeant du foot sud-américain.

Une centaine de transactions financières suspectes, portant sur l’attribution des Coupes de monde de football de 2018 à la Russie et 2022 au Qatar ont été signalées à la justice helvétique.

Déjà en juillet, 83 transactions douteuses étaient parvenues à la connaissance du parquet. Mais l’enquête de la justice suisse sur le scandale de corruption autour de la Fifa ne s’arrête pas là : des investigations ont été ouvertes contre l’ancien président de la confédération sud-américaine de football, le Paraguayen Nicolas Leoz Almiron qui a dirigé cette confédération pendant 27 ans jusqu’en 2013 et a été membre du comité exécutif de la Fifa pendant 15 ans.

Sepp Blatter, le président démissionnaire de la FIFA, a une explication toute trouvée au scandale de cette organisation. « Le foot rend fou », a-t-il déclaré samedi à l’occasion d’un tournoi. Ce n’est plus seulement un jeu, c’est devenu une économie ; et contrairement au terrain de jeu, il n’y a personne pour distribuer des cartons jaunes ou rouges.

 

 

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge