Corruption à l’Office National des Statistiques : Arrêter l’hémorragie !

l’hémorragieL’Office National des Statistiques (ONS) est l’une des plus importantes institutions du pays, avec pour mission, l’organisation de toutes les enquêtes indispensables pour l’élaboration et la mise en place des politiques de développement.
Mais cette institution, ploie sous l’effet de la plus pernicieuse forme de corruption systématique, adoptée sur les plans financier et technique de chaque projet ou de toute enquête organisée par l’office.
Partant de notre devoir et de notre conviction de la politique du PrésidentMohamed Ould Abdel Aziz, de sa lutte irréversible contre la corruption, nous avons décidé de mettre à nu la gabegie qui règne en maître absolu sur l’ONS, s’étendant à tous les projets et programmes de développement.
A cette fin, nous avons décidé de vous présenter un cas de cette corruption susmentionnée, relatif au projet de modernisation et d’expansion de l’index unifié des prix à la consommation.
Un projet sur lequel se base d’une part l’Etat pour la mise en place de sa politique budgétaire ainsi que pour identifier l’évolution du mode de vie dans le pays et se fonde d’autre par la BCM, pour tracer ses politiques financières et économiques.
Autant dire que ce projet extrêmement vital et sensible ne supporte pas les erreurs et les manipulations, à la différence de ce qui s’est passé réellement, puisque la direction de l’office s’est trouvée bernée, en maniant les données du projet et en transférant la plupart des dépenses nécessitées par le projet dans les poches des responsables de l’ONS.
Des agissements déplorables qui nuisent à l’avenir de toute une nation et attestés par le paiement de 16 salaires fictifs pendant une période de 21 mois, soit une dépense supplémentaire estimée à 30.240.000 Um, qui s’ajoute aux autres cas de corruption, relatifs aux surfacturations imaginaires du carburant, des frais de transport et de logement d’employés inexistants, du fait que ces derniers sont déjà pris en compte au sein même du projet en question.

A suivre

Lebatt Ould Bathily, cadre à l’ONS

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Elghavila

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge