Côte d’Ivoire: L’amant de 19ans menace de quitter la gnanhi de 42ans, il est jeté en prison pour 12mois

pix_1446204643e113043_1 L'amantUne histoire d’amour où le chagrin l’a emporté sur la raison. Par vengeance, une femme de 42ans a jeté son amant de 19ans en prison, l’accusant d’avoir tenté de la voler, avec l’aide de son ami de 21ans qui a eu la malchance de se trouver au mauvais endroit. KOACI a suivi les faits à Abobo  Pk18, jusqu’au dénouement jeudi au tribunal.
En rapport avec la principale actualité du moment, les microbes, les débats sont allés en défaveur de l’amant de 19ans en classe de terminale A, et de son ami de 21ans en 1ère année de BTS, jeudi au tribunal. Les juges étaient déchaînés et, n’ont rien plus voulu comprendre. Alors ils ont préféré condamner les concernés respectivement à 12mois et 3 mois de prison ferme, pour tentative de vol en réunion, conformément aux articles 392 et 396 du code pénal.
Revenant en aux faits, il s’agit d’une histoire d’amour entretenue secrètement par une femme de 42ans et, un jeune homme de 19ans au quartier Pk18 de la commune d’Abobo. Le couple visiblement » déséquilibré » vit cette expérience depuis environ 9 mois. L’amant de 19ans est choyé et nourri au lait, tandis qu’il fait profiter son agilité et sa jeunesse sexuelle à la gnanhi de 42ans (ndlr appellation abidjanaise attibuée aux femmes deux fois plus agées que leurs partenaires).
De cette façon les deux partenaires en tirent profit jusqu’au vendredi dernier, où l’amant de 19ans découvre que ses intérêts sont menacés. En effet, il se rend compte que la « gnanhi de 42ans » entretient une relation avec un fondateur d’école. Il veut entendre la vérité de la bouche de cette dernière, il décide alors de se rendre à son lieu de travail qui est une agence de paiement mobile, jouxtant un cyber café dans le quartier de pk18, en compagnie de son fidèle compagnon de 21ans qui n’est par ailleurs nullement au courant d’une telle relation.
Sur les lieux, l’amant entre tout seul dans le bureau de sa « gnanhi » et entame les débats. Mais plus d’une heure après des discussions houleuses, ce sont des cris et des bousculades qu’on entend.
Naturellement l’accompagneur veut s’enquérir des nouvelles de son ami, il se hâte alors d’entrer dans le bureau en question qu’il tombe sur une scène pas très catholique. Il y a son ami de 19 ans qui est déculotté et, qui tente prendre la fuite face à une dame à moitié nue. Mais il est retenu également par cette dernière.
Quand qu’en est-il ? Le môme a décidé de mettre fin à la relation, chose que n’est pas prête d’accepter la gnanhi. Puis voyant la foule s’approcher, celle-ci se met à crier incongrûment au voleur. Rapidement, les badauds se saisissent des mômes pour les mettre à la disposition du CCDO qui va suivre la procédure.
Conduit devant le tribunal jeudi au Plateau, les juges ont préféré privilégier les explications montées de toute pièce par la gnanhi. Elle faisait croire au tribunal qu’elle avait affaire à des microbes. Elle était assez convainquante dans ses propos, sauf que son attitude couvrait une zone d’ombre. En effet après la réquisition du procureur, elle suppliait le juge de ne pas appliquer de sentence. Hélas les mômes ont été injustement jetés en prison, sans compter une peine complémentaire de 10ans de privation de droit.
L’amour d’une femme qui sacrifie la vie de deux enfants.

Adriel, Abidjan

Source :  Koaci.com

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge