Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo homme politique ivoirien en vie le plus populaire pour 73% des koacinautes

Laurent GbagboKOACI,COM: Sa seule lettre aura été l’évènement qui aura secoué la classe politique ivoirienne tel un tsunami à l’onde de choc intensément plus dense que l’appel de Daoukro, qui avec la candidature de Laurent Gbagbo Rechercher Laurent Gbagbo à la présidence du FPI Rechercher FPI restera comme l’autre fait marquant politique de l’année.
Alors qu’Alassane Ouattara découvre les difficultés de l’exercice du pouvoir, propre à chaque président en exercice à travers le monde, Laurent Gbagbo Rechercher Laurent Gbagbo apparait plus populaire que jamais. En témoigne le succès inégalé de son livre, comme en témoigneront les employés des librairies du pays, et un récent sondage Rechercher sondage de koaci.com qui indique qu’il est pour 73% des koacinautes comme l’homme politique ivoirien en vie le plus populaire (voir résultats sondages rubrique sondage Rechercher sondage du site et en bas de l’article, ndlr).
« On peut imposer quelqu’un mais on en peut imposer d’aimer quelqu’un, l’amour à ce degré d’aventure qui nous rend unique et il faut se rendre à l’évidence, qu’on l’aime ou ne l’aime pas pour diverses raisons propre à chacun, l’amour des ivoiriens pour Laurent Gbagbo Rechercher Laurent Gbagbo est globalement aussi palpable sur le terrain que vérifiable dans les études sociologiques, c’est un fait local, le résultat du sondage Rechercher sondage ne m’étonne donc guère, au contraire, il corrobore mes constats » explique Laurent Despas Rechercher Laurent Despas interpelé dimanche sur le résultat du sondage.
« Le renvoi à son enquête de la procureur de la CPI pour preuves insuffisantes et les promesses politiques et sociales non tenues du camp au pouvoir sur nombre de dossiers sensibles jusqu’à des résultats d’enquêtes, sans évoquer les nominations sur base ethniques (politique de rattrapage, ndlr), ont renforcé le sentiment d’injustice voire de justice des vainqueurs, pour reprendre l’adage populaire en vogue, qui plane sur la tête du pouvoir installé par les canons de la France de droite en général et Sarkoziste en particulier » indique le propriétaire du seul média indépendant du système politique en Côte d’Ivoire et qui, de fait, ne reçoit et bénéficie d’aucune subvention ou autre publicité de l’Etat.
« Pour ma part, le système ne permettra sa libération (Laurent Gbagbo, ndlr), en tout cas pas avant quelques années de procédure, tout est planifié par le système, mais l’influence de Laurent Gbagbo Rechercher Laurent Gbagbo pourrait par sa voix, peser sur les équilibres de la prochaine présidentielle. C’est, me semble t’il à cette heure prévisible au regard du chamboulement provoqué au FPI Rechercher FPI et sur la planète politique ivoirienne par le fait d’une simple mise en orbite d’une lettre de candidature quand en parallèle s’effrite l’une de ses principales formations, le PDCI par la simple idée d’un soutien  au président Ouattara, camouflet sans précédent pour Bédié acculé malgré des honneurs « ponpon » de façade. Au FPI, malgré le jeu politique entrepris pour tenter de le diviser, au constat, les manœuvres semblent avoir eu pour conséquence d’avoir participé à remobiliser fortement autour de Laurent Gbagbo Rechercher Laurent Gbagbo et de fait, de l’avoir repositionné sur l’échiquier malgré son éloignement physique de part sa détention au pays Bas » conclu comme à son habitude, froidement, le breton installé en Côte d’Ivoire.
Alors qu’Alassane Ouattara s’apprête sans nul doute une fois de plus à demander des efforts aux ivoiriens dans son adresse de fin d’année, les attentes des ivoiriens sont telles que 2015, avec la tension politique qui monte de partout, nous interroge déjà quant à son issue politique jusqu’à se demander si élection il y aura.

A suivre…

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge