Coupe d’Afrique des Nations : le Mali a jouer pour son peuple et bat le Niger 1-0


Un ballon pour faire oublier les balles : malgré la guerre, le Mali a suivit avec attention son équipe nationale qui entre en piste dimanche dans la Coupe d’Afrique des Nations.

« Aujourd’hui, alors que le pays traverse une période difficile, gagner représente beaucoup plus que trois points ». En une phrase, le milieu de terrain malien Seydou Keita a tout résumé. Face à la guerre qui frappe actuellement le Mali, la Coupe d’Afrique des Nations 2013 semble bien dérisoire. A Port Elizabeth ce dimanche (19 heures), les « Aigles » maliens tenteront néanmoins de battre le Niger pour leur entrée en lice dans le groupe B, histoire de donner à leur peuple un court répit en pleine terreur.

« Je sens chez les joueurs et parmi mon staff, des gens qui ont envie de se battre pour donner du bonheur à leurs compatriotes qui en sont sevrés depuis plusieurs mois, garantit Patrice Carteron, le sélectionneur du Mali. Le contexte politique est très lourd. La guerre, au nord, ravage le pays. »

« Donner de la joie au peuple malien »

Pour les joueurs, aborder la compétition phare du continent africain dans un tel contexte est loin d’être évident. Mohamed Sissoko, le milieu de terrain du PSG, le reconnait volontiers : « Ce n’est pas évident, le Mali traverse une situation compliquée. On est en période de guerre, on essaye de faire abstraction de notre côté. On est vraiment inquiet et triste pour les gens qui vivent cette situation au Mali. Ma famille s’inquiète, elle s’attend à tout. Ça me fait peur, ce sont des situations qui existaient déjà en Afrique quand j’étais petit et maintenant, ça arrive dans mon pays… »

Dans une poule qui verra les Aigles affronter le Niger, le Ghana et la RD Congo, l’objectif est donc de gagner pour redonner un petit sourire au peuple malien. « On est vraiment concentrés sur la CAN, poursuit Sissoko. On va tout faire pour donner de la joie au peuple malien. »

Une compétition que le Mali n’a jamais remportée

Du côté de l’organisation, Patrice Carteron n’a pas eu à se plaindre. « Le ministre des Sports a tout mis en œuvre pour qu’on puisse s’entraîner dans les meilleures conditions possibles. »

En Afrique du Sud, très loin du Mali, les joueurs de Patrice Carteron sont prêts pour relever le défi d’une vie : gagner la CAN, une compétition que cette nation n’a encore jamais remportée. Une mission qui  débute par une victoire face au Niger. « Une équipe hyper agressive avec des joueurs très athlétiques, selon Patrice Carteron. Mais on doit gagner ce match d’entrée pour marquer les esprits. »

Aurélien Brossier (texte) / Thibaut Giangrande (video)
Le 20/01/2013 à 14:57
Mis à jour le 20/01/2013 à 15:01

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge