Crash de l’A320: le copilote avait répété la chute de l’appareil

Crash de l'A320Plus l’enquête avance, plus il apparaît qu’Andreas Lubitz, le copilote du vol de la Germanwings qui s’était écrasé dans les Alpes françaises, avait prémédité son acte. Le BEA, le Bureau d’enquête et d’analyse, chargé de faire la lumière sur le déroulé des événements, affirme ce mercredi 6 mai que le copilote avait en effet répété son geste lors du vol aller Düsseldorf-Barcelone.

C’est intentionnellement qu’Andreaz Lubitz a écrasé l’Airbus de la Germanwings en mars dernier, emportant 149 personnes avec lui. Ce scénario était suspecté, le Bureau d’enquête et d’analyse, le BEA, le confirme donc. Le copilote de l’appareil, profitant d’être seul dans la cabine, a réglé le pilote automatique pour commander une descente de l’appareil jusqu’à ce qu’il s’écrase. Une manoeuvre qui a eu lieu alors qu’Andreas Lubitz ignorait les appels incessants du centre de contrôle aérien de Marseille.

Le BEA révèle également qu’Andreas Lubitz s’était en quelque sorte préparé auparavant à cette manoeuvre. C’était le même jour, lors du vol aller de cet avion qui reliait Düsseldorf à Barcelone : plusieurs phases de descente imprévues ont été enregistrées, une fois encore lorsque le copilote se trouvait seul dans le cockpit. Sur le moment, elles n’ont pas eu de conséquences et n’ont donc pas été repérées.

Andreas Lubitz était une personne dépressive qui n’aurait pas dû voler ce 24 mars. Les enquêteurs ont en effet découvert à son domicile des feuilles d’arrêts-maladie déchirées, pour le jour de ce funeste vol. Il avait également fait des recherches sur son ordinateur sur le meilleur moyen de se suicider.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge