Crash en Egypte: l’avion s’est disloqué dans les airs

Crash en EgypteL’avion charter russe qui s’est écrasé samedi dans le Sinaï avec 224 personnes à bord s’est disloqué dans le ciel avant de toucher le sol, a indiqué ce dimanche le chef des experts aéronautiques russes. Sans qu’il soit possible pour le moment d’en tirer des conclusions définitives.

« La dislocation a eu lieu dans les airs et les fragments se sont éparpillés sur une grande surface d’environ 20 kilomètres carrés », a déclaré au Caire Viktor Sorotchenko, directeur du Comité intergouvernemental d’aviation (MAK), cité par les agences russes, précisant qu’il était «trop tôt pour parler de quelconques conclusions ».

Le MAK est chargé de mener les enquêtes après les catastrophes aériennes en Russie. A ce titre, Viktor Sorotchenko participe à l’enquête concernant le crash du vol 9268 de Metrojet en Egypte aux côtés notamment d’enquêteurs français du BEA et allemands du BFU, représentant le constructeur Airbus, et Egyptiens.

Faire parler les boîtes noires

Les enquêteurs russes enquêteront sur toutes les pistes, a fait savoir leur porte-parole dans un communiqué. Parallèlement, des experts égyptiens ont commencé à examiner le contenu des deux boîtes noires retrouvées samedi. Leur analyse pourrait prendre plusieurs jours.

L’hypothèse d’une dislocation en vol était déjà considérée comme la plus plausible par les experts au vu de la dispersion des débris. Les autorités égyptiennes avaient annoncé samedi avoir trouvé débris et corps dans un cercle s’étendant sur 8 km de rayon, ce qui, selon des experts, indiquait à priori que l’Airbus A321-200 de la compagnie russe Metrojet n’avait pas touché le sol en un morceau, mais s’était disloqué ou avait explosé en vol.

Au moins 163 corps déjà retrouvés

Le rayon a été étendu ce dimanche à 15 km, a annoncé un officier de l’armée participant aux recherches. Une centaine de secouristes russes sont en chemin pour aider à rassembler les corps et récolter des indices. Au moins 163 corps ont déjà été retrouvés et transportés dans divers hôpitaux égyptiens ainsi qu’à la morgue de Zeinhom au Caire, selon un communiqué du Premier ministre.

Les experts russes se sont rendus à la morgue samedi soir. Dans une déclaration à la télévision, le ministre russe des Situations d’urgence a déclaré que 120 corps avaient été examinés et étaient prêts à être rapatriés vers St-Pétersbourg.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge