Crei : Abdoulaye Diop lave à grande eau Karim Wade

Abdoulaye DiopSeneweb : L’ancien ministre des Finances Abdoulaye Diop a comparu hier à titre de témoin dans le procès de Karim Wade. Au cours de son interrogatoire, il a soutenu n’avoir jamais accordé de faveurs pour l’octroi de marchés ou de baux à l’ancien ministre Karim Wade, accusé d’enrichissement illicite, rapporte Le Témoin. « Je n’ai jamais été au courant  d’un quelconque cas de corruption le concernant, a-t-il dit. Au niveau de l’Anoci, c’est Abdoulaye Baldé, président du Conseil de surveillance, qui lançait les marchés et c’est le comptable qui payait tandis qu’au niveau du ministère c’est le Sage qui s’en occupait ».
Concernant le Plan Takkal, Abdoulaye Diop a révélé avoir passé beaucoup de temps avec l’ancien ministre à chercher des financements pour sa réussite. « Karim n’a jamais géré les fonds provenant des financements. Il n’a jamais été ordonnateur de crédit du fonds de l’énergie. Il n’a géré aucun marché du plan Takkal », a-t-il précisé.
Et de rappeler que ce Plan a été salué par la Banque mondiale et l’Union européenne et qu’il y a toujours eu des audits effectués par les partenaires au financement avant le décaissement de la phase suivante.
Abdoulaye Diop a témoigné que Karim Wade était une personne correcte, qui s’est beaucoup investie pour son pays. Des réponses qui dans l’ensemble ont satisfait la Cour. Car, tout au long de son audition Abdoulaye Diop est resté serein et constant dans ses déclarations.
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge