Crise du transport étudiant : La police en alerte se déploie à Nouakchott

greves_des_etudiants (1)La police nationale a déployé ses forces antiémeutes dans différents lieux de « rassemblements habituels » d’étudiants en colère, a constaté Alakhbar, ce vendredi matin àNouakchott.
Cette mesure « préventive » de l’appareil sécuritaire, intervient au lendemain d’échauffourées entre étudiants et police au nouveau complexe universitaire, au Nord de la Capitale.
Jeudi 28 janvier, des étudiants avaient « bloqués des bus » pour protester contre « les promesses non tenues » de l’administration universitaire, confie une source estudiantine à Alakhbar. Selon eux, le délai de « 45 jours » fixé par l’administration pour leur « fournir 40 nouveaux bus » est « dépassée ».
Un syndicaliste étudiant contacté par Alakhbar, indique qu’une « rencontre » entre les syndicalistes et le directeur du Centre National des Œuvres Universitaires, est prévu « ce lundi 1er février ».
Le 20 décembre dernier, après plusieurs semaines de grève, l’administration universitaire avait « temporairement » mis 25 bus et 20 minibus à la disposition des étudiants pour mettre fin à la grève. Elle avait alors, promis de régler « définitivement » la situation, en 45 jours.

Source: Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge