Crise politique : L’alchimie de Messaoud va-t-elle prendre ?


Dans son face à face avec ses concitoyens, Mohamed Ould Abdel Aziz avait dit à Atar le 06 août dernier à qui veut l’entendre: «Je ne vois pas de situations catastrophiques dans le pays».

Mais Messaoud Ould Boulkheir, qui ne voit pas les choses de la même façon, lui, persiste et signe qu’il faut aider Aziz à sortir la Mauritanie de l’impasse politique.Mieux, il veut «sauver» Aziz.Et il semble avoir des renforts de taille:les leaders des trois partis de la CPM (Coalition des partis de la Majorité) regroupés sous la bannière des partis de la Convergence patriotique.

Ces derniers, qui soutiennent l’initiative du président Messaoud, auraient subséquemment prôné une «restructuration» du paysage politique mauritanien pour sortir de l’impasse politique.

Le président Messaoud Ould Boulkheir tient à son initiative de sortie de crise politique en Mauritanie. Il continue de croire dur comme fer que c’est la seule et unique possibilité de «sauver» le pays y compris le président Mohamed Ould Abdel Aziz.

En témoigne les confidences d’un baron de l’APP (Alliance populaire progressiste) : «Les gens racontent tout et rien sur l’initiative de Messaoud Ould Boulkheir et de son parti APP, mais ils doivent comprendre que les responsables de l’APP ne pensent qu’à aider Aziz (Mohamed Ould Abdel Aziz, ndlr) à sortir la Mauritanie de l’impasse politique. Et pour le président de la République, nous ne pouvons travailler qu’à fédérer les énergies des hommes politiques mauritaniens. Il faut que les gens comprennent que la politique et la diplomatie se font en prorata de la réalité des pays et non pas des humeurs des dirigeants de ces pays»
La restructuration du paysage politique en vue

Il semble que les formations politiques de la Majorité présidentielle regroupés sous la bannière de la Convergence patriotique (le RD de Moustapha Ould Abderrahmane, le MPR de Kane Hamidou Baba, Le PNDD-Adil de Yahya Ould Ahmed Waghef) œuvrent à «forcer» la main au président de la République pour qu’il accepte l’initiative du président de l’APP pour l’intérêt national. Mieux, ils envisageraient une vaste «restructuration» du paysage politique pour disent-ils « amener tous les hommes politiques à s’entendre sur le minimum dans l’intérêt national. »

Une prise de position qui réconforte les ténors de l’APP. Ces derniers, qui après avoir apprécié à sa juste valeur l’idée de la refonte du paysage politique de la Mauritanie, ont laissé entendre que c’est dans les périodes de crise politique qu’on découvre les partis et les hommes. Dans cette perspective, il y a lieu de se demander si l’alchimie du leader de APP pourrait-elle prendre comme une mayonnaise.

Camara Mamady

Source:cridem

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge