Cuba sort de la liste américaine des Etats soutenant le terrorisme

Raul Castro et Barack Obama 2C’est un pas supplémentaire dans la normalisation des relations entre Washington et La Havane. Ce vendredi soir, Cuba a été officiellement retirée de la liste des Etats soutenant le terrorisme. Barack Obama a annoncé la position de la Maison Blanche mi-avril et le Congrès avait 45 jours pour tenter de renverser cette décision. Ce délai qui expire donc aujourd’hui ouvre de nouvelles perspectives.

Washington refuse de lier le retrait de Cuba de la liste des Etats soutenant le terrorisme à la reprise des relations diplomatiques, mais le son de cloche est différent à La Havane. Raul Castro lui-même évoque ce 29 mai comme perspective de normalisation.

Car même si l’embargo commercial imposé par les Américains depuis 50 ans n’est pas encore levé, le retrait de cette liste noire signifie pour Cuba à la possibilité de recevoir des financements d’organisme internationaux, et l’accès au système bancaire mondial. Une bouffée d’air en perspective pour l’économie cubaine.

Hausse des voyages vers Cuba

Le Congrès américain est en vacances, l’éventualité d’un vote contre les projets de la Maison Blanche n’est plus d’actualité. Car si la démarche de Barack Obama en décembre dernier a surpris l’Amérique, l’idée depuis, a fait son chemin, et les élus qui s’y opposent sont de moins en moins nombreux.

Il faut dire que les Américains ont immédiatement profité des premières mesures d’assouplissement de l’embargo : tous les prétextes sont bons pour visiter La Havane, échanges éducatifs, scientifiques, religieux… Les voyages des Etats-Unis vers Cuba sont en hausse de 30% depuis janvier.

Source: RFI

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge