Dans une première, la TVM met à nu les crimes du ministère de la santé

TVM-DIRECTRICE

Jusqu’à quand la vie de l’homme sera une source de gain rentable pour les opportunistes ? Qui est responsable de la mascarade d’importation et de ventre des faux médicaments ? Ce sont là les questions pertinentes soulevées par le confrère Maghlaha Mint Leilly lors d’un  magnifique reportage télévisé sur la triste réalité des médicaments contrefaits en Mauritanie.

Une enquête qui a mis à nu les risques élevés et croissants de ce phénomène qui menace la vie des citoyens et troublent  leur sommeil au moment où la tutelle, en l’occurrence le ministère de la santé ignore cette mort silencieuse, voire soutient les courtiers des  lobbys spécialisés dans le trafic des faux médicaments, allant même jusqu’à nier l’existence de ce phénomène qui sévit quotidiennement à Nouakchott et dans le reste du pays.

La TVM a prouvé, depuis la nomination de Mme Keira Mint Cheikha à sa direction générale, le forte volonté de libérer l’organe médiatique de toutes les apesanteurs, de le propulser pour dépoussiérer des  sujets d’importance capitale pour l’intérêt général, qui met à nu ceux qui tentent de mentir au Président de la République M Mohamed Ould Abdel Aziz, dont le pouvoir tient à lutter contre la gabegie et les corrupteurs de tout bord, considérant tout abus porté à la vie des citoyens comme une ligne à ne pas franchir.

Mme Khiera a donné ses fermes instructions aux journalistes professionnels de la TVM- pour la première fois dans le pays- notamment pour réaliser des enquêtes professionnelles visant à mettre à nu les différents dépassements faits dans les départements aux prestations intrinsèquement liées aux citoyens.

Des directives traduites par Maghlaha Mint Leily à travers l’enquête professionnelle réalisé sur le thème des faux médicaments où elle a cueilli les avis des citoyens particulièrement les victimes des médicaments contrefaits, comme elle n’a pas ignoré le point de vue des experts, donnant suffisamment du temps pour la tutelle de se défendre de ses charges accablantes.

L’enquête a embarrassé les courtiers spécialisés dans le trafic des faux médicaments et ceux qui leur créent un environnement propice pour sévir sans accorder le moindre intérêt à la vie des citoyens exposée à des risques considérables face à ces faux médicaments.

Félicitations pour la TVM direction et employés pour ces enquêtes que nous espérons de vive voix suivre régulièrement, pour frapper à toutes les portes et démasquer les obscénités faites dans de nombreux départements.

L’enquête a présenté des témoignages faits par des citoyens victimes des faux médicaments, qui ont perdu leurs enfants ainsi que des experts en médicaments qui ont évoqué dans la même émission d’amères vérités sur ce phénomène dangereux et pour critiquer la négligence des autorités sanitaires et son indifférence devant les vendeurs des médicaments contrefaits, les samsaras et la marginalisation des compétences en la matière.

L’enquête présente aussi le témoignage d’un laborantin sanitaire selon lequel ils sont écartés de l’examen des médicaments importés, malgré la gravité du phénomène et de leur disposition de tous les équipements et moyens nécessaires pour affirmer  l’efficacité ou non des médicaments.

Pour ce qui du ministère de la santé, représenté par la direction de la pharmacie, elle a échoué à convaincre le téléspectateur par ses affirmations sur la qualité des médicaments et sur l’éradication du phénomène des médicaments contrefaits.

Bien que l’enquête est arrivé à la conclusion sur l’existence d’un phénomène qui menace la vie des citoyens, nous nous interrogeons sur la partie responsable de cette mascarade et pourquoi des mesures fermes n’ont pas été prises à l’ne contre des  personnes impliquées dans ces crimes qui exposent la vie des citoyens à des risques élevés.

Pourquoi les trafiquants et les courtiers des faux médicaments n’ont pas été frappés d’une main de fer ? Quel avenir pour les lobbys qui opèrent dans ces usines de la mort, surtout que le Président de la République M Mohamed Ould Abdel Aziz accorde une importance particulière au secteur de la santé. Seront-ils limogés de leurs fonctions ou le destin serait la comparution et l’emprisonnement ?

atlanticmedia

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge