Darel Barka / Boghé : La liste d’El Wiam validée par la CENI contient des anomalies graves

Wiam-liste-ceni-brakna-rimweb.netLa commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a la charge de superviser et d’organiser les élections municipales et législatives du mois de novembre prochain, a réceptionné 8 listes candidates à la clôture du dépôt le 04 octobre 2013.

Il s’agit des listes d’El Wiam, de Tawassoul, de l’APP, de l’AJD/MR, de l’UFP, du Sursaut de la Jeunesse, de l’UPR et de l’UDP. La liste de l’UFP a été finalement retirée.

Cependant, la CENI a validé la liste d’El Wiam, parti dirigé par Bodiel O Houmeîda, liste sur laquelle figure à la 3ème place, un nommé Ahmed Mahmoud Mahmoud O Bilal, né le 31/12/1958 à Darel Barka et qui a été accepté sur la base d’une ancienne pièce d’identité périmé qui porte le numéro 05005065840. Donc pas la nouvelle pièce d’identification biométrique délivrée par l’agence nationale des populations et des titres sécurisés.

C’est le cas aussi de Mohamed El Habib Housseînou Diop né le 31/12/1987 à Darel Barka, numéro de pièce 0013010100015950 positionné à la 10 place sur cette même liste d’El Wiam. Ce dernier aussi a été accepté par la CENI sans sa nouvelle pièce biométrique.

Pour le cas de celui qui figure à la 15ème place, les citoyens ignoraient sa filiation complète jusqu’à la date du 18 octobre 2013. (Voir fac-similé de la liste). Il était seulement mentionné Darel Barka, 14/12/1983 Darel Barka avec comme numéro 8236968692. Le nom complet, (Cheîkh Abdallahi), tenez-vous bien a été ajouté le 18 octobre 2013 à la main dans les locaux de la mairie de Darel Barka rapporte nos sources.

En plus, toutes ces listes sont manuscrites comme si la Mauritanie se trouve toujours à l’époque du moyen âge. Et pourtant des ordinateurs sont disponibles à Boghé et à Darel Barka.

Nous avons contacté le responsable local de la CENI, Eli O Mohamed Abdarrahmane qui a affirmé que ce bruit est le fait des politiciens avant d’ajouter que la validation relève de la compétence de la commission régionale basée à Aleg. La CENI de Boghé, a-t-il indiqué a fait son travail et a transmis le dossier à la CENI régionale.

Et pourtant la CENI ne cesse de dire qu’elle est prête pour organiser ce scrutin. Tout en sachant aussi que la CENI n’a pas encore de siège officiel qui lui est propre à Boghé. Elle squatte le domicile de Mohamed Abdarrahmane O Maloukif, un commerçant de Boghé. Pourtant, on est à 34 jours du premier tour !

Source : Elfoutiyou

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge