Déclaration AMDH à propos des arrestations des militants d’Ira

AMDHSuite à la tentative de délogement des habitants d’une bidonville sise à côté de l’hôpital Bouamatou, des affrontements ont opposé les habitants de la « Gazra » et la police antiémeutes. On déplore des blessés grave lors de ces affrontements.
Depuis, des vagues d’arrestations ciblées ont été perpétrées dans les rangs du mouvement IRA par la police entre le 30/06/2016 et 01/07/2016.
M. Diop Amadou Tidjane 3ème vice-président de l’IRA, Abdallahi Mattala Salaeck et Moussa Biram respectivement président et vice-président de la section de Sebkha, M. Balla Touré Secrétaire Général Exécutif, Jemal Bleyil vice-président de la section de Ryadh ainsi qu’une dizaine de militants du mouvement ont été arrêtés dans les rues de Nouakchott ou à leurs domiciles.
L’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme proteste contre l’usage de la force disproportionnée contre des populations pauvres dans leur lieu d’habitation de fortune et exige que lumière soit faite sur la procédure d’évacuation et de délogement.
L’AMDH s’indigne des arrestations des défenseurs des droits de l’Homme et exige des autorités Mauritanienne de :
– Garantir leur intégrité morale et physique
– Libérer sans condition tous les défenseurs des droits de l’Homme à ce jour détenus dans des locaux de la police
– Respecter et garantir à la population mauritanienne, sans distinction aucune, au droit à un logement décent.
– Prendre des mesures adaptées pour améliorer et résoudre la situation des populations démunies.
– Mettre fin à toute forme de représailles et intimidation à l’égard de tous les militants des droits de l’Homme.

Le Bureau exécutif

Nouakchott, 02 juillet 2016

Source : AMDH

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge