- Déclaration de politique générale : Placée sous le sceau du réajustement du premier mandat présidentiel de Ould Abdel Aziz

Déclaration de politique généraleCridem : Le Premier ministre Monsieur Yahya Ould Hademine a présenté lundi dernier, lors d’une séance plénière présidée par le député Mohamed Ould Boilil, président de l’Assemblée Nationale la déclaration de politique générale du gouvernement.
Une stratégie qui tire les leçons du dernier mandat présidentiel écoulé pour faire la place ensuite à une action gouvernementale qui sera consacrée, au cours du prochain quinquennat,  » à une approche volontariste qui touchera l’ensemble des aspects institutionnel, économique et social de la vie de la Nation.

Intensification de la lutte contre l’’esclavage.

Le Chef du gouvernement a instruit les ministres à poursuivre la politique d’éradication des séquelles de l’esclavage, soulignant qu’en matière de mise en œuvre des instruments juridiques nationaux et internationaux en matière de droits de l’Homme ratifiés par le pays, un plan national de promotion et de protection sera très prochainement élaboré et rendu public.
En plus, le gouvernement poursuivra «la politique d’éradication de l’esclavage et d’amélioration des conditions d’émancipation des populations qui en sont affectées à travers la réalisation d’un plan d’action comportant une feuille de route pour l’éradication des formes contemporaines de l’esclavage.
La diffusion et la sensibilisation sur la législation anti-esclavagiste, la mise en œuvre de programmes ciblés d’accès aux services de base (éducation, santé, alphabétisation, eau, habitat), ainsi que l’exécution de programmes d’appui aux activités génératrices de revenus».

Revitaliser le système judiciaire

– Le Premier ministre mauritanien a annoncé également une revitalisation du système judiciaire. Il s’agit de la mise en place d’une réforme visant à créer les conditions d’une justice «transparente, efficace, crédible et proche des citoyens. Un service public capable de sécuriser l’investissement et de se rapprocher des justiciables pour retrouver leur confiance, notamment dans la protection des droits de chacun».
Ainsi, «les capacités de la justice seront renforcées à travers une généralisation de la présence géographique des structures judiciaires et juridiques (maillage du territoire), la spécialisation des magistrats et des auxiliaires de justice, la mise en œuvre d’une stratégie de communication, la modernisation de la gestion des ressources humaines et l’amélioration des conditions pénitentiaires».
Par ailleurs, la gouvernance du service public de la justice sera également renforcée à travers «la mise d’une réglementation sur la protection pénale des enfants, l’intensification de la lutte contre la criminalité, le renforcement de la lutte contre la corruption, ainsi que la protection et la promotion des droits de l’homme».

Vers l’installation d’un système de maîtrise du flux migratoire

Le Premier ministre mauritanien Yahya Ould Hademine a annoncé par ailleurs l’installation du système « Mauritanie Oubour» au niveau de tous les postes frontaliers pour mieux maîtriser le flux migratoire. « Oubour » est un mot arabe qui signifie « traversée».
Le système de visas biométriques seront également généralisé à l’ensemble des représentations diplomatiques et consulaires du pays, a-t-il ajouté. Selon des analystes, dans cette déclaration, le Premier ministre a tiré les leçons du dernier mandat présidentiel écoulé pour faire la place ensuite à une action gouvernementale qui sera consacrée, au cours du prochain quinquennat,  » à une approche volontariste qui touchera l’ensemble des aspects institutionnel, économique et social de la vie de la Nation.
Elle a l’ambition d’engager une dynamique de développement global et harmonieux qui consolidera les efforts de construction d’un Etat fort, garantissant les droits fondamentaux de ses citoyens et assurant la prospérité de son peuple « .

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge