Déclaration RFD

RFDSuite à la décision des autorités d’expulser les familles qui avaient occupé de manière spontanée un terrain au Ksar, il y a eu des affrontements violents entre les forces de sécurité et des citoyens qui rejettent cette décision.

Au lendemain de ces affrontements, les autorités ont lancé une vaste campagne d’arrestations aléatoires. Les familles des personnes détenues ne sont toujours pas en mesure d’identifier le lieu ni les conditions de leur détention. Les personnes arrêtées n’ont fait l’objet d’aucune inculpation, en flagrante violation de la loi et des principes des droits de l’homme. Les familles concernées ont été transférées vers une zone où font défaut les conditions les plus élémentaires d’une vie décente, après avoir manqué de passer la nuit en plein air n’eut été l’esprit de solidarité dont ont fait preuve leurs voisins dans le quartier, en les acceptant chaleureusement dans leurs maisons.

Ces événements s’inscrivent dans un climat marqué par le désordre et l’exacerbation des problèmes causés par les conflits fonciers entre les citoyens dans les bidonvilles et au-delà, suite de l’abandon de l’Etat de ses responsabilités au mépris total des conséquences désastreuses qui pourraient résulter d’une telle situation pour la paix sociale …

Ces incidents et les mesures qui les ont suivis ne servent aucunement l’unité nationale. Ils contribueront plutôt à accroitre la tension, la haine et alimenteront la rhétorique incendiaire, totalement étrangère à notre éthique islamique.

Face à cette situation grave, le Rassemblement des Forces Démocratiques :

  • condamne énergiquement toutes les formes de violence quelle qu’en soit l’origine ;
  • exige la libération immédiate des détenus, tant qu’ils n’ont pas été inculpés en relation avec les affrontements susmentionnés, et le droit de visite de leurs familles conformément à la loi ;
  • exige que les autorités prennent des mesures urgentes à même d’apporter des solutions équitables aux différends fonciers, plutôt que de continuer à les ignorer ou de recourir, comme d’habitude, aux slogans populistes et mensongers, quitte à perpétuer l’injustice et la marginalisation.

« Que votre aversion contre un peuple ne vous porte pas à être injustes ; soyez justes, vous en serez plus proche de la piété » (Saint Coran, le festin – 8).

Nouakchott, 30 Ramadan 1437 – 05/07/2016

Le Département de la Communication du RFD

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge