DECLARATION : TPMN dénonce l’arrestation du maire de Lexeïba.


Touche Pas à Ma Nationalité a énergiquement condamné la détention de Mamadou Kane, maire de la commune Lexeiba au sud de la Mauritanie, suite à  » une banale histoire de recommandation », selon le mouvement.
« La justice partiale et répressive de l’Etat raciste a encore frappé pour démontrer que les noirs ne peuvent bénéficier d’aucune forme de justice. Mercredi 22 août, pour une banale histoire de recommandation le maire de Lixeiba Kane Mamadou a été arrêté sur ordre du procureur de Kaédi comme un vulgaire criminel », dénonce TPMN dans une déclaration parvenue à Alakhbar.

Selon le communiqué, c’est pour un laissez-passer délivré à une mauritanienne, vivant en Gambie et voulant se rendre à Nouakchott chez ses parents, que le procureur a ordonné une enquête « pour charger le maire et faire croire à une affaire de fraude à grande échelle ».

Pour TPMN « cette affaire, qui révèle l’acharnement et les tracasseries dont les négro-mauritaniens sont victimes, confirme la vision de touche pas à ma nationalité selon laquelle la citoyenneté en Mauritanie est déterminée par la couleur de la peau ». En témoigne que « des citoyens arabo-berbères circulent librement sans avoir besoin de justifier leur citoyenneté » selon le mouvement.

Le mouvement a exigé « la libération immédiate du maire de Lixeiba dont le seul tort est d’être noir » et que cessent « les contrôles humiliants qui ne visent que les citoyens négro-mauritaniens » tout appelant les populations de la vallée à s’opposer à de telles mesures « destinées à faire d’elles des citoyens de seconde zone et à se mobiliser pour défier cette justice faite pour réprimer noirs ».

Source: ALAKHBAR

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge