Découverte macabre au Nigéria

decouverte_macabre_au_nigeriaLes policiers nigérians qui ont fait une macabre découverte, samedi 22 mars dans un immeuble isolé à Ibadan (sud-ouest) : corps en putréfaction, squelettes entiers, ossements épars, dont de nombreux crânes… Sans oublier plusieurs personnes « ressemblant à de véritables squelettes » qui erraient autour du bâtiment, tandis que d’autres victimes, également en piteux état, ont été retrouvées les pieds enchaînés, annoncée la presse nigérienne relayée par Jeune Afrique.

Les médias nigériens ont aussitôt baptisé la découverte de «maison de l’horreur».

 « Ce n’est pas un événement courant à Ibadan ou dans l’État », a souligné la porte-parole de la police de l’État d’Oyo, Olabisi Ilobanafor). Nous traitons ce cas comme une affaire criminelle et nous en avons référé au département d’investigations criminelles de la police pour une enquête approfondie« .

 La police a arrêté six personnes, dont cinq agents de sécurité armés de fusils, d’arcs et de flèches, trouvés sur les lieux, a-t-elle poursuivi.

 Des victimes d’enlèvements au Nigeria sont souvent torturées ou sacrifiées dans des rituels de magie noire. Les médias rapportent aussi des cas de portions de corps vendues dans plusieurs régions, surtout dans le sud, pour servir à des rituels.

 Dans les centres urbains, y compris à Lagos, la plus grande ville du pays, des corps sont souvent retrouvés le long des rues, amputés de quelques organes, surtout les yeux et les parties génitales.

Source : Alakhbar

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge