Dédicace 1er livre de Amadou Oumar Dia « Peulh et Paysans, les Halayɓe de Mauritanie »

Dédicace 1er livre de Amadou Oumar Dia-anigif

Le natif de Boghé, historien & chercheur Amadou Oumar Dia, vient de dédicacer son 1er ouvrage paru cette année à l’édition l’Harmattan.Un livre intitulé : « Peulh et Paysans,  les Halayɓe de Mauritanie ».

 La cérémonie de dédicace et de lancement de cette publication tirée d’une étude de mémoire s’est déroulée ce 28 août au Centre Africain de Conférence (CAC) en partenariat entre l’auteur et la Librairie Vents du Sud.

Un mémoire de fin d’étude devenu livre

Ce livre de 240 pages vendu à 12000UM, préfacé par la chercheuse Sophie Caratimi, s’est inspiré d’un mémoire de fin d’étude que Amadou.O.D a soutenu au département histoire & géographie de l’école normale supérieure. Cétait sous la direction du Pr Ibrahima Abou Sall.

Président de l’Association pour la Renaissance du pulaar en Mauritanie, Amadou.O.D vingt ans après la parution de son mémoire a été encouragé par Sophie.C a réactualisé ses travaux de recherches sur cette zone la question foncière reste une source de préoccupation.

A travers cet ouvrage consacré aux « Halayɓe » constituant « une portion de territoire sise sur les deux rives du Sénégal de tuldé wocci (Est) à Njorol(Ouest) », l’auteur chercheur à l’Institut des Langues Nationales de Mauritanie entend mettre à la disposition du public : « un outil, un guide, une source de connaissance de l’histoire des valeurs locales ».

Défi de préserver le patrimoine oral

Ce dernier qui rappelle que ce livre se veut « mauritanien » prône « la préservation de la mémoire nationale » persuadé que « tout est à refaire » car « notre patrimoine culturel risque de disparaitre » prévient –il recommandant la valorisation de nos acquis culturels à travers la lecture notamment.

Comme dans une plaidoirie, il incite ses concitoyens à « la sauvegarde  de notre culture orale face à la déperdition culturelle et(…) à l’échec du système éducatif ». Pour lui la gestion de cette question doit être vue sous « un angle national (…) sans discrimination ».

 L’auteur « futanké intellectuel » qui est aussi Halayɓe entend apporter sa « contribution » à la consolidation de l’édifice en faisant éditer ce livre plu tard en pulaar et en arabe. Une œuvre qu’il soumet d’ailleurs à l’appréciation et à la critique du public pour plus de partages.

Cette publication fait allusion aux réalités socio-politique et économique de cette partie de la Mauritanie. Dans un souci d’actualisation, l’enfant du territoire a apporté de nouvelles données parcourant 1989 -2012.

Cette présentation d’ouvrage a été l’occasion pour certains intervenants de « saluer ce travail » de pérennisation de « l’histoire laissée par les anciens ». Pour d’autres cette retrouvaille littéraire permet de mettre en exergue «  la question foncière dont dépend l’unité nationale » selon eux.

En attendant, Amadou.O.Dia livre son combat culturel dans les colonnes du seul journal pulaar du pays qu’il préside depuis 1981 à savoir « Fooyré Bamtaare ». Lors de cette cérémonie de dédicace une minute de silence a été observée en la mémoire de Bouna Kane, ancien Ambassadeur mauritanien, décédé ce 28 août.

RIMWEB : Awa Seydou Traoré

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge