Délibéré à la Crei : Jour de vérité pour Karim

b00ae507c418a7fd7f2c142a127edb87abb585d4Ce lundi 23 mars 2015 est un jour de vérité pour Karim Wade et ses coïnculpés. C’est, en effet, aujourd’hui que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) rendra son verdict, en les condamnant comme le Procureur spécial, Cheikh Tidiane Mara, l’a demandé, ou en le relaxant.

Inculpé d’enrichissement illicite et placé sous mandat de dépôt le 17 avril 2013, l’ex-ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, des Transports Aériens, de la Coopération Internationale et de l’Energie avait fini par bouder son procès qui a démarré le 31 juillet 2014, suivant ainsi ses avocats qui protestaient contre l’expulsion de l’un d’eux, El Hadji Amadou Sall. Il pensait qu’il s’agissait juste d’un simulacre de procès car le président de la Crei, Henry Grégoire Diop, bafoue les droits de la défense et prend ses instructions directement du palais de la République. Des accusations qui n’ont pas empêché le magistrat et ses assesseurs de poursuivre leur jugement.

Dans son réquisitoire, le Procureur spécial, Cheikh Tidiane Mara qui a repris le relais de Alioune Ndao, avait requis 7 ans de prison ferme contre Karim Wade, une amende de 250 milliards de FCFa, la confiscation de ses biens et la perte de ses droits civiques. Suffisant que le Pds soutienne que l’objectif du régime est tout simplement d’empêcher Karim de se présenter à la prochaine présidentielle. Et pour compliquer les choses, le Pds a investi ce samedi Karim Wade comme son candidat à la présidentielle.

Abdoulaye Wade ainsi que tous les membres du Comité directeur du Pds se sont donné rendez-vous au palais de justice pour assister au prononcé du verdict. Et la tension est latente.

Source: seneweb

 
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge