Dépôt des candidatures : La machine électorale s’est-elle grippée?

CENI-COMMISSIONAlors que l’opinion s’attendait à un revirement catégorique des Pouvoirs Publics de leur ligne politique de gestion unilatérale du processus politique,la Ceni vient de jeter un nouveau pavé dans la mare.

Un revirement qui intervient paradoxalement après le feu vert donné par la COD à ses partis pour se concerter en solo avec les autorités sur les perspectives du futur dialogue entre le régime et ses opposants.

En fixant hier les délais du dépôt des candidatures pour les prochaines élections municipales et législatives, prévues le 23 novembre 2013 entre mardi 24-9-2013 et vendredi 04-10-2013, cette commission agit incontestablement suivant un agenda électoral qui n’admet pas de nouveau report, réaffirmant par conséquent le maintien du cap révisé des scrutins législatifs et municipaux pour le onzième mois de l’année en cours.

Le dépôt des candidatures pour les élections municipales et législatives, prévues le 23 novembre 2013, a été fixée entre mardi 24-9-2013 et vendredi 04-10-2013 pour les municipales et entre mercredi 9octobre et jeudi 24octobre 2013 pour les élections législatives. C’est la Ceni qui a publié hier lundi un communiqué relatif à ces délais.

Une mesure qui intervient au mauvais moment, même si la Ceni jouit de sa propre indépendance par rapport à l’exécutif comme l’indique d’ailleurs son nom. Il n’en demeure pas moins que l’une de ses missions principales pour lesquelles elle a été créée est de rechercher le consensus politique.

Ceci est d’autant vrai qu’elle devait capitaliser le climat d’apaisement en vigueur qui s’est installé ces derniers jours, de le renforcer, de pousser les parties antagonistes à fumer le calumet de la paix, à convenir sur une formule commune pour aller aux élections, au lieu de sortir son communiqué assassin pour les espoirs de la COD.

En effet, cette sortie de la Ceni peut toujours servir de pièce à conviction pour les autorités publiques pour faire marche arrière sur leurs dispositions discrètement manifestées de négocier, surtout qu’en qu’engagées en campagne préélectorale depuis plusieurs semaines, elles peuvent être réticentes à tout report capable de fausser leurs calculs électoraux.

A propos de ce communiqué de la Ceni publié lundi 23 septembre 2013, notons qu’il est indiqué que les dossiers peuvent être déposées auprès des commissions locales de la commission, lesquelles effectueront la validation des candidatures, pour les élections législatives le 25eme jour précédant le scrutin soit le mardi 29 octobre 2013 à minuit comme dernier délai et pour les élections municipales le 40eme jours précédant le scrutin, soit le lundi 14 octobre 2013 à minuit comme dernier délai.

Très édifiant pour les observatoires qui peuvent comprendre à travers cette sortie de la COD un désaveu total des derniers contacts faits entre le Premier ministre et des responsables de la COD pour baliser le terrain et reprendre leur lutte politique dans un climat plus sain et plus apaisé.

Ce qui signifie que la machine électorale est quelque part grippée menaçant de faire écrouler comme un château de cartes les minces espoirs nés des récents contacts entre le gouvernement et les opposants.

Md O Md Lemine

Source : Le Rénovateur Quotidien

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge