Des artistes d’ici et d’ailleurs célèbrent la Fête de la Musique sur la scène de l’IFM [Vidéo & Photo-cridem]

scene fete de la musique 2013
A l’occasion de la Fête de la Musique, l’Institut Français de Mauritanie (IFM) a rassemblé neuf artistes pour un spectacle festif animé par Dj Paco et qui a duré plus de trois tours d’horloge.

La célébration de la Fête de la Musique a commencé avec les notes acoustiques et nostalgiques de la franco-mauritanienne Aïssate qui se produit pour la première fois en Mauritanie, devant plus de 2.500 personnes mais également devant ses parents qui ont fait le déplacement pour la voir sur scène.

« Je suis très émue. Je ne peux pas décrire à tel point, je suis émue. Je suis très contente d’être venue en Mauritanie. J’espère que cela va donner envie aux gens et de leur donner de l’espoir que tout est possible dans la vie« , confie-t-elle à la fin de sa prestation.

Durant tout son spectacle, Aïssate a présenté quelques titres de son premier album « Gaandaal« , sorti en 2012 en France, qui évoque son engagement personnel, qui appelle à s’unir et à œuvrer pour la paix, qui parle des jeunes issus de l’immigration.

Parmi les artistes invités lors de cette Fête de la Musique, on trouvait Ousmane Gangué, qui est actuellement en studio pour la sortie de son second album, Cheikhna Bakary dit Maestro, Toniafiya, le lauréat du concours Assalamalekoum Découvertes 2013, Skorpa.

Les rappeurs Franco Man (Mauritanie), Matador (Sénégal) et Kaf Lagaf (Niger), réunis autour du projet Diversit’Art qui vise à promouvoir les échanges interculturels entre les pays africains, ont fait également le show sur la scène de la Fête de la Musique.

« Merde, ça suffit qu’on nous prenne pour des gosses. Merde, ça suffit qu’on nous sert de la sauce« , scandaient les trois artistes dans un morceau qui dénonce le comportement des dirigeants africains. « Revendiquez vos droits. C’est la liberté qui l’exige« , lance Kaf Lagaf à la foule.

L’évènement a vu la présence d’Hervé Besancenot, ambassadeur de France en Mauritanie, du Conseiller culturel à la Présidence de la République, Abderrahmane Sissako, du sélectionneur national, Patrice Neveu. Et même si la Ministre de la Culture, Cissé Mint Cheikh Ould Boida, n’était pas présente, son fils par contre était là pour célébrer la Fête de la Musique et se laisser entraîner par les sonorités du hip hop qu’il semblait bien apprécier, lui… .

Babacar Baye Ndiaye

RIMWEB VOUS Y MÈNE EN IMAGES………..


L’équipe du service de sécurité Zaza Productions


L’équipe des techniciens

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind