Des commissaires indignés par le faible recrutement de nouveaux effectifs policiers

policePlusieurs commissaires de police, jouissant d’une longue expérience dans le métier, ont vivement déploré le faible effectif que les autorités comptent recruter pour renforcer le corps de la sureté nationale, estimé à 200  agents seulement.

Un effectif très insuffisant pour un appareil sécuritaire qui n’a pas connu de promotions au cours de toutes ces dernières années, constitué aujourd’hui uniquement d’ un personnel âgé et réduit d’environ à 15 policiers au maximum par commissariat.
Ces commissaires indignés estiment que la sureté doit bénéficier du même intérêt accordé par le gouvernement à l’armée nationale, fortement équipée et dotée de ressources humaines pour sécuriser les frontières du pays.
Le hic de cette situation déplorable, est que l’insécurité grandissante continue de règner dans les grandes villes du pays, en particulier à Nouakchott, Nouadhibou, Kiffa et Néma.
Pour ces officiers, les autorités doivent organiser des recrutements massifs, de 600 policiers au moins dans un premier temps et dans le plus bref délai

Source : Taqadoum

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge