Des extrémistes tuent deux enfants et kidnappent dix autres enlevés dans le nord du Mali

 

nord_d_m_mali_0002

Au Mali, la série noire continue avec l’enlèvement de dix enfants et deux autres tués samedi dans le nord du Mali par des combattants islamistes présumés, a déclaré l’armée malienne.

Les agresseurs ont opéré dans la matinée dans des campements situés à la périphérie des villes de Kidal et d’Aguelhoc, dans le nord du pays, a déclaré le lieutenant-colonel Diaran Koné, du ministère malien de la Défense.

« C’est du recrutement forcé d’enfants-soldats », a-t-il dit. « Douze ont été kidnappés. Ils en ont abattu deux qui tentaient de s’échapper. » L’armée française est intervenue début 2013 dans le nord du Mali pour repousser des groupes djihadistes affiliés à el-Qaëda qui avaient pris le contrôle de la région et continuent de mener des actes de guérilla.

Un kamikaze s’est tué en déclenchant ses explosifs près d’une mine de phosphate vendredi à Bourem, sans faire d’autres victimes, a déclaré le gouvernement de Bamako.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge